Révélations sur la vitamine D :

LES PRODUITS FIABLES NE SONT PAS CEUX QU’ON CROIT !

 

Chère lectrice, cher lecteur,

Chaque automne, quand le soleil décline et que certains d’entre vous commencent une supplémentation en Vitamine D, c’est un casse-tête pour choisir le bon produit de vitamine D.

On en trouve sous toutes les formes et à différents dosages.

Entre ces trois produits de bonne qualité, lequel choisiriez-vous par exemple ?

  • Le premier, des comprimés de vitamine D2 ?
  • Le deuxième, des comprimés de vitamine D3 au dosage de 400 UI (Unités Internationales) ?
  • Ou le troisième, des gouttes de vitamine D3 au dosage de 2000 UI, contenant de l’huile de sésame ?

Il est très difficile de s’y retrouver quand on s’est décidé à acheter.

Je vais vous présenter un moyen pour choisir un complément fiable de vitamine D, parmi les centaines, peut-être les milliers de Vitamines D qui vous sont proposées.

Il y a 3 principes à savoir pour ne pas se tromper.

Si vous les connaissez, vous ferez une supplémentation en Vitamine D efficace et pourrez espérer les bienfaits suivants, tels que corroborés par de nombreuses études scientifiques :

  • Sur vos troubles osseux, vos raideurs et la solidité de vos os [1] [2];
  • Sur le maintien d’une fonction musculaire normale[3];
  • Sur le fonctionnement de votre cœur[4] et l’hypertension[5];
  • Pour le rôle qu’elle jouerait lorsqu’elle est utilisée comme une solution d’accompagnement au traitement de maladies comme les maladies auto-immunes[6], la polyarthrite rhumatoïde[7], la maladie de Parkinson[8];

Par ailleurs la Vitamine D, vous le savez sans doute :

  • Permettrait d’apaiser les maux de tête[9] et de réduire la fréquence des crises d’asthme [10];
  • Permettrait de lutter contre les pertes de mémoire et de concentration[11];
  • Améliorerait l’humeur et le bien être[12][13];
  • Boosterait les défenses de l’organisme et ainsi aiderait notre corps à lutter contre les rhumes, les angines, les grippes, les gastro entérites[14];
  • Contribuerait au maintien d’une dentition normale[15].

Et c’est maintenant , avec l’arrivée de la grisaille et des journées courtes, qu’il faut commencer à en prendre régulièrement !

1. Écarter les vitamines D végétales

Deux types de vitamine D sont vendues dans le commerce : la vitamine D2 d’origine végétale et la vitamine D3 d’origine animale.

Pour une fois vous devez privilégier celle d’origine animale.

Car de nombreuses études l’ont établi : la vitamine D2 d’origine végétale serait deux fois moins bien stockée et donc deux fois moins efficace[16]. Vous l’absorbez… puis l’éliminez très rapidement dans les urines, elle n’a pas le temps de pénétrer dans vos tissus et d’agir.[17]

Au contraire, la vitamine D3 est issue d’une substance animale qui se trouve notamment dans la laine de mouton.

Elle est chimiquement très proche de la vitamine que votre corps produit naturellement. Elle se stockerait donc mieux et s’assimilerait mieux[18].

Pourtant les vendeurs de compléments continuent de vous proposer de la Vitamine D2[19] . Pourquoi ? Parce que l’étiquette “végétale” de la vitamine D2 fait envie et donne l’impression d’un produit « plus sain ». C’est du marketing, ça fait vendre… !

Le second principe à respecter pour bien choisir sa Vitamine D, c’est de…

2. Ne plus prendre de risque avec les comprimés

La forme de la Vitamine D que vous allez prendre pendant une longue durée (une cure d’hiver, c’est plusieurs mois) ne doit pas être négligée.  

Les comprimés notamment doivent être évités. Parce qu’ils contiennent des excipients irritants pour vos intestins.

Certains organismes font même des réactions toxiques à leur contact.

L’excipient E466 (carboxyméthylcellulose de sodium présent dans un certain nombre de compléments) aurait montré une haute toxicité sur la souris par exemple.[20]

Un autre excipient, le E572 (stéarate de magnésium) réduirait même l’efficacité du complément alimentaire le contenant[21].

Évitez donc les « comprimés de Vitamine D » si vous le pouvez.

Et à la place, préférez les huiles. Notre enquête vous dit lesquelles privilégier.

Le troisième chose importante concerne le dosage de la Vitamine D.

3. Éviter les produits mal dosés

C’est ici la plus grande source de confusion. Car les produits en vente proposent des dosages de 200, 500, 1000 ou 2000 UI… sans qu’on vous dise vraiment pourquoi.

Or un mauvais dosage peut rendre une supplémentation totalement inutile.

Comment s’y retrouver ?

L’agence française de sécurité alimentaire (ANSES) conseille 600 UI par jour.[22]

Alors que des experts comme le médecin Dominique Rueff vous recommandent 3 à 8 fois plus : 2000 à 5000 UI par jour selon votre organisme.[23]

Christophe de Jaeger, célèbre médecin spécialiste de la longévité, en prend personnellement 10 000 UI par jour.

Pour savoir ce qu’il vous faut à vous et ne plus vous tromper, l’équipe de la revue Le Bon Choix Santé a mené l’enquête.

Vous allez découvrir sur 4 pages les meilleurs conseils pour choisir votre vitamine D bien dosée et adaptée à VOTRE organisme.

Grâce à cette enquête approfondie, vous apprendrez aussi un moyen simple qui vous permet d’augmenter votre taux de vitamine D plus rapidement, très efficace notamment si vous avez plus de 65-70 ans.

Un guide indépendant d’achat, enfin !

Et ce n’est pas tout.

Dans ce dossier vous trouverez un guide d’achat complet établi en toute indépendance par nos experts, qui contient précisément :

  • 8 marques connues de Vitamine D que vous ne devriez pas choisir car elles ne proposent pas la bonne vitamine, contiennent trop d’excipients ou induisent en erreur sur leur dosage
  • 6 sélections de produits fiables : ces produits de confiance ont été retenus par nos experts après une longue étude comparative. Les produits sélectionnés sont idéalement concentrés, au juste prix et leur composition est irréprochable.

Procurez-vous dès maintenant le numéro de novembre du Bon Choix Santé et commencez maintenant votre cure de Vitamine D pour passer l’hiver !

Ne manquez aucun bon plan santé, faites les bons choix !

Vous recevrez ce dossier « Vitamine D : le guide d’achat complet » en souscrivant à un abonnement au Bon Choix Santé (modalités ci-dessous).

Vous découvrirez que ce numéro du Bon Choix Santé contient bien d’autres informations :

  • 9 baumes du tigre sur 10 seraient des contrefaçons. La naturopathe Charlotte Jacquet vous révèle le nom d’un baume du tigre authentique et où le trouver en page 5.
  • Les mensonges du muesli et du granola de grande surface. Ces aliments du petit-déjeuner, estampillés « bios » et « sains », contiennent en réalité énormément de substances nocives. Décryptage en page 5.
  • Mais il y a des alternatives : découvrez une recette de muesli sain à seulement 3 ingrédients (page 6). Sans cuisson au four, elle vous demandera moins de dix minutes de préparation !
  • Les secrets de santé de la naturopathe Anne Portier. Dans une interview exclusive, la pionnière de la naturopathie Anne Portier vous révèle ses bonnes adresses, le complément alimentaire dont elle ne se sépare jamais, son rituel santé au quotidien, son astuce pour bien dormir et bien d’autres conseils personnels en page 7 etc.

Laissez-moi maintenant vous présenter la revue Le Bon Choix Santé.

Le Bon Choix Santé, un réseau privé d’informateurs

Le Bon Choix Santé est avant tout un réseau privé d’informateurs, un groupe d’experts qui
analyse et dénonce des produits dangereux pour la santé et propose des alternatives.

Ce réseau confidentiel « tape fort ». Il dénonce des marques connues auxquelles personne n’ose s’attaquer. Il s’en prend aussi aux produits faussement « diététiques », « bio » ou « détox » qui ont envahi nos hyper et supermarchés.

Si je vous propose à vous de bénéficier de ce réseau, ce n’est pas par hasard. Vous allez le comprendre dans un instant.

Grâce à lui, vous pouvez espérer :

  • Eviter certains produits courants néfastes à votre santé,
  • Repérer les produits soi-disant « sains » et souvent chers, dont l’intérêt santé est en réalité faible ou nul,
  • Acheter les vrais, bons articles, ceux dont les bienfaits peuvent améliorer votre santé chaque jour,
  • Découvrir des produits rares à l’intérêt santé exceptionnel, absents des circuits officiels de distribution.

Ce réseau Le Bon Choix Santé est constitué de diététiciens, de naturopathes, d’experts en santé naturelle, qui ont l’autorité et l’expertise nécessaires pour évaluer nos produits de consommation.

Je vais vous indiquer dans un instant comment vous allez pouvoir recevoir leurs tests, leurs comparatifs et leurs recommandations.

Ce réseau n’a pas peur des grands distributeurs

Ce que j’apprécie particulièrement dans Le Bon Choix Santé, c’est la liberté de ses experts. Ils font trembler les grandes chaînes de distribution par leurs avis implacables. Mais ils peuvent aussi épingler des produits estampillés « santé naturelle » quand ils n’apportent pas les bienfaits santé qu’ils promettent. Le courage, c’est ce qui les caractérise.

La proposition que je vous fais de bénéficier de leurs conseils me paraît une chance unique.

Votre consommation santé pourra être améliorée d’un coup grâce à leur avis informé et indépendant :

  • Vous choisirez mieux vos produits alimentaires en supermarché, en boutique bio, sur Internet
  • Vous sélectionnerez les bons compléments alimentaires, les meilleurs curcumas, les magnésiums efficaces, la vitamine D qui marche
  • Vous connaîtrez des marques non-toxiques de savons, shampooings, cosmétiques et produits de beauté, qui font du bien à votre peau et à vos cheveux
  • Vous écarterez les nettoyants ménagers qui polluent vos intérieurs et vos vêtements, de type détergents, lessives, produits lave-vitres, pour les remplacer par des produits sains.

Vous aurez aussi accès à des analyses d’objets profitables à votre santé :

  • Des ustensiles et robots de cuisine, pour une meilleure préparation et une meilleure conservation de vos aliments
  • Des accessoires de gymnastique et de sport, incluant des tests de ceintures contre le mal de dos ou de vélos et rameurs d’appartement, pour le bien-être de vos muscles et de vos articulations
  • Des filtres à eau, des diffuseurs d’huiles essentielles, des protecteurs d’ondes téléphoniques pour un environnement plus sain
  • Des systèmes d’éclairage pour la santé des yeux, des solutions naturelles pour nettoyer votre bouche et vos dents, des systèmes anti-ronflement, des solutions pour améliorer votre audition
  • Des analyses de bonne literie, de vêtements, de chaussures confectionnées avec des matières saines.

Nos experts trient le bon du mauvais, osent appeler un produit « mauvais » ou « sans intérêt » tout en vous conseillant de meilleures solutions !

Prenons l’exemple des vitamines et compléments alimentaires. Vous serez d’accord avec moi j’imagine, il n’est pas facile de s’y retrouver ! Et parce que les gens n’ont pas l’habitude d’en acheter, ils se font facilement abuser :

La vitamine D3 ZymaD coûte 3,09 € pour 10 mL et chaque goutte contient 300 UI de vitamine D.

La vitamine D3 D.Plantes est vendue
16,90 € pour 20 mL et chaque goutte contient 1000 UI de vitamine D.

prix moyen constatés sur la période du 1er au 4 octobre 2019 dans la région Hauts de France

Devez-vous préférer la vitamine D3 ZymaD à 3,09 € à gauche, ou la vitamine D3 D.Plantes à 16,90 € à droite ?

3,70€

21,20€

prix moyen constatés sur la période du 1er au 4 octobre 2019 dans la région Hauts de France

Devez-vous préférer la mélatonine à 3,70 € en gélule à gauche, ou la mélatonine liquide à 21,20 € à droite ?

Et que dire des appareils de santé… Bien sûr, vous n’allez pas vous précipiter pour en acheter dès le début. Il y a d’autres priorités qui ne coûtent rien.

Mais le jour où vous décidez d’investir, ils peuvent représenter un budget important. Les analyses de notre réseau vous permettent de savoir :

  • Que valent les appareils de cuisson à la vapeur-douce ? Faut-il un four, un simple cuit-vapeur, un vitaliseur ? Le choix est semé d’embûches et l’expérience montre que 90% des acheteurs se trompent ;

Simple cuit vapeur :
39 €

Vitaliseur :
272,50 €

Four vapeur sous pression Miele : 3990 € !!

prix moyen constatés sur la période du 1er au 4 octobre 2019 dans la région Hauts de France

  • Diffuseurs d’huiles essentielles : doit-on acheter un appareil naturel, électrique, électronique, solaire ? Attention, plusieurs systèmes dénaturent ou détruisent les fragiles molécules qui soignent.
  • Faut-il préférer un extracteur de jus manuel, à 55 €, ou un électrique à 450 € ?

Entre un extracteur de jus à manivelle (à gauche) et un électrique (à droite), le prix est plus que multiplié par dix. L’un des deux est plus solide, plus pratique et plus efficace. Prix moyen constaté sur la période du 1er au 4 ocotbre 2019 dans la région Hauts de France

  • Devez-vous investir dans un simulateur d’aube et, si oui, lequel ? Les prix varient du simple au triple sans aucune justification.
  • Les lampes en sel d’Himalaya (ou lampes en pierre de sel rose), si fréquentes dans les expositions et salons de santé naturelle, sont-elles efficaces ? Agissent-elles, comme certains le disent, contre la dépression et contre l’asthme ? Sont-elles capables « d’équilibrer l’atmosphère en ions négatifs » ?? Émettent-elles des gaz toxiques ?

Les lampes en sel de l’Himalaya sont-elles utiles ? Dangereuses ? Capables de soigner la dépression et l’asthme ?? Quel est le juste prix ?

  • Qu’en est-il des purificateurs d’air, sont-ils vraiment efficaces pour les problèmes respiratoires ? Vous apprendrez pourquoi il faut éviter les pulvérisateurs à ultrasons qui propagent des bactéries, ainsi que les évaporateurs qui consomment énormément d’électricité. À la place, vous apprendrez qu’installer un simple papyrus dans votre salon peut donner les mêmes résultats qu’un humidificateur d’air, sans le coût ni le bruit !

Vous allez enfin savoir QUI CROIRE.

Vous allez pouvoir vous procurer les meilleurs produits pour votre santé, en évitant les achats trop rapides, décevants, voire mauvais !

Pour votre santé, faites-vous confiance à la publicité ?

Ce réseau va jusqu’à évaluer des méthodes de santé, où il est également capital d’avoir un avis indépendant pour ne pas s’engager sur une fausse piste :

  • Contre le mal de dos, choisir la méthode Mézières ou la méthode de Gasquet ?
  • Contre la vue qui baisse, la méthode Bates ou celle de Jake Steiner ?
  • Pour maigrir, le régime cétogène de Darren Schmidt, le whole food diet de John McDougall ou la méthode Meer de rééquilibrage cognitif ?
  • Pour améliorer votre sommeil, la méthode Buteyko ou la rythmothérapie de Jim Donovan ?
  • Pour retrouver votre libido, le slow sex Descombes ou la méthode Désilets ?
  • Pour arrêter de fumer, l’autohypnose mesmérienne, la méthode Mike Fink, l’eïnothérapie ?

Le réseau Le Bon Choix Santé apporte un avis indépendant sur ces méthodes, qu’il aura systématiquement testées, en vous permettant de l’adapter à votre situation personnelle.

Vous allez ainsi pouvoir faire le tri de manière sécurisée. Pour l’amélioration de votre santé et celle de vos proches, sans subir l’influence d’un trop bon marketing.

J’aimerais revenir à un exemple de tous les jours, au supermarché.

N’achetez PAS ces produits sans gluten (cet ingrédient risque de vous intoxiquer)

Au rayon riz et pâtes, vous vous dites peut-être, parfois, « ah je vais prendre des pâtes bio et sans gluten, ça doit être plus sain ». Ou des crêpes sans gluten, des bières sans gluten, ou des pâtes à tarte sans gluten.

Vous acceptez alors de payer ces produits un peu plus cher.

Mais est-il sûr qu’ils soient meilleurs pour votre santé ?

Vous allez découvrir grâce au Bon Choix Santé que, sauf en cas d’intolérance avérée au gluten, vous ne devriez sans doute pas acheter des produits sans gluten.

Nos experts ont mis la main sur les résultats étonnants d’une étude espagnole de janvier 2019, qui a analysé 600 produits sans gluten. Elle révèle que ces produits contiennent moins de protéines, plus de lipides et surtout plus de sucres que les autres[24]. Avec des conséquences sérieuses : risque plus élevé de diabète[25], risque cardiovasculaire augmenté[26] !

Plus grave encore, le « sans gluten » apporterait des taux d’arsenic et de mercure plus de deux fois plus élevés dans le sang et les urines[27].

Les chercheurs attribuent cela à l’omniprésence de la farine de riz qui a envahi l’alimentation sans gluten.

Car pour remplacer le blé, il faut bien quelque chose. Le riz semble indiqué, car il est nourrissant et suffisamment « gluant » pour faire tenir les composants de l’aliment.

Or même en agriculture biologique, le riz a tendance à accumuler les métaux toxiques comme l’arsenic ou le mercure présents dans les fertilisants, le sol ou l’eau.

Il existe certes quelques farines de riz fiables, garanties sans arsenic ni mercure. Le Bon Choix Santé vous indiquera lesquelles au fil du temps. Mais elles sont nettement plus chères, raison pour laquelle l’industrie agro-alimentaire ne les utilise pas !

Biscuits bio : vous pouvez passer votre chemin

Il n’y a pas « que » la farine de riz qui pose problème dans ces produits.

Prenons un cas pratique, celui d’une marque célèbre de biscuits, que vous connaissez parfaitement (vos mères en achetaient avant vous).

Cette marque propose depuis quelques mois une nouvelle formule sympathique et attractive. Elle donne vraiment envie d’acheter ! Car sur le paquet est indiqué, à côté d’une belle photo appétissante :

  • Gluten free (sans gluten)
  • Bio
  • 30% de sucres en moins
  • Sans lactose
  • Il porte 3 labels, Agriculture biologique (AB), Déméter (la feuille verte) et Afdag (Association française des intolérants au gluten).

Le biscuit parfait en somme !

Le décryptage du Bon Choix Santé montre pourtant que ce cookie se range dans la catégorie des produits ultra-transformés à éviter.

  • Il est à base de farine de riz sans aucune origine mentionnée. Nous venons de voir les risques que cela comporte.
  • Son deuxième ingrédient est l’huile de palme, dont les risques sur la santé cardiovasculaire ont été maintes fois prouvés et qui accroît la déforestation mondiale.
  • Les sucres sont majoritaires dans ce produit, 54% de glucides au total, sous forme de sucre de canne blond, sirop de riz et fécule de pomme de terre.
  • Additifs : on y trouve des E407 ou carraghénanes susceptibles d’entraîner inflammation intestinale, ulcérations et  coliques[28]. Mais aussi l’épaississant E415 ou gomme de xanthane qui peut dérégler vos intestins (ballonnements, flatulences, effet laxatif)[29]. Un comble pour un produit destiné à des personnes souffrant de troubles intestinaux à cause du gluten… !

À l’arrivée on ne peut pas dire qu’on a affaire à un produit « bon pour la santé ».

En plus, vous l’aurez payé plus cher qu’un paquet de biscuits standard.C’est pour décoder de tels produits « attractifs » que Le Bon Choix Santé existe.

Et que vous allez maintenant pouvoir profiter de ses conseils.

Vérités désagréables sur le curcuma et le magnésium

Je me rends compte que certains d’entre vous ne me connaissent pas. Je suis Rodolphe Bacquet et je fais partie du réseau Bon Choix Santé depuis quatre ans. Je suis par ailleurs le rédacteur en chef de deux revues de santé naturelle et de plusieurs programmes de santé consacrés au mal de dos, au jeûne, à la détox, à la longévité.

J’ai moi-même contribué aux informations que nous échangeons au sein du réseau.

En avril 2018 j’ai révélé, études scientifiques à l’appui, que 80% des compléments alimentaires à base de curcuma sont inefficaces.

Pour une raison simple : le curcuma a beaucoup de mal à « passer » dans le sang. Vous en évacuez la quasi-totalité, sans profiter de ses bienfaits.

Seules deux formes de curcuma permettent une bonne absorption sous forme de complément : les galactomannanes de curcuma et les phospholipides de curcuma.

J’ai identifié 3 fabricants de compléments sérieux qui en proposent : CurcumActif 2 BCM-95 de Nutrixeal, Curcuma Meriva de Biovea et Olligold CurQfen de Olliscience.

De même pour le magnésium.

En mai 2019 j’ai apporté au réseau l’information suivante : des magnésiums très connus comme le Mag 2 ou le Magné B6 contiennent très peu de magnésium (moins de 10%) et/ou de l’acide lactique, dont on connaît les effets sur la diarrhée, les ballonnements et les douleurs au ventre[30].

Or il existe 3 formes de magnésium qui sont 1) à forte teneur en magnésium, 2) sans effets néfastes sur la digestion et 3) bien absorbables : le bisglycinate, le glycérophosphate et le taurinate de magnésium.

Comme pour le curcuma j’ai fait une sélection des 3 meilleures marques du marché, sous ces formes-là.

Vous aurez le nom de ces 3 marques dans notre revue mensuelle Le Bon Choix Santé si cela vous intéresse de la recevoir (je vous en dis plus un peu loin dans cette lettre).

Merci de « nous libérer de l’emprise des business man… »

Si je vous propose de profiter de ces informations introuvables ailleurs, c’est aussi à cause des témoignages que j’ai reçus suite à mes lettres consacrées :

  • Au papier-toilette
  • À la gelée royale
  • À l’huile d’olive
  • Au jambon
  • Au magnésium
  • Au liquide-vaisselle

Votre enthousiasme m’a montré que vous êtes nombreux à rechercher des « infos-conso » de qualité.

Par exemple Christiane et Christelle m’ont écrit au sujet de mon article sur La meilleure huile d’olive de France :

Des « courses santé » chez Carrefour, Leclerc et Intermarché, c’est possible

En supermarché, en boutique bio ou sur Internet, vous aimeriez sans doute savoir comment choisir des produits vraiment bons pour la santé.

Je vous ouvre aujourd’hui les portes d’un réseau privé d’informateurs, un groupe d’experts qui analyse et dénonce des produits dangereux pour la santé et propose des alternatives.

Ce réseau confidentiel « tape fort ». Il dénonce des marques connues auxquelles personne n’ose s’attaquer. Il s’en prend aussi aux produits faussement « diététiques », « bio » ou « détox » qui ont envahi nos hyper et supermarchés.

Remplacer par : Si je vous propose à vous de bénéficier de ce réseau, c’est que grâce à lui, vous pourrez :

  • Eviter certains produits courants néfastes à votre santé,
  • Repérer les produits soi-disant « sains » et souvent chers, dont l’intérêt santé est en réalité faible ou nul,
  • Acheter les vrais, bons articles, ceux dont les bienfaits peuvent améliorer votre santé chaque jour,
  • Découvrir des produits rares à l’intérêt santé exceptionnel, absents des circuits officiels de distribution.

Ce réseau Le Bon Choix Santé est constitué de diététiciens, de naturopathes, d’experts en santé naturelle, qui ont l’autorité et l’expertise nécessaires pour évaluer nos produits de consommation.

Je vais vous indiquer dans un instant comment vous allez pouvoir recevoir leurs tests, leurs comparatifs et leurs recommandations.

Ce réseau n’a pas peur des grands distributeurs

Ce que j’apprécie particulièrement dans Le Bon Choix Santé, c’est la liberté de ses experts. Ils font trembler les grandes chaînes de distribution par leurs avis implacables.

Mais ils peuvent aussi épingler des produits estampillés « santé naturelle » quand ils n’apportent pas les bienfaits santé qu’ils promettent.

Le courage, c’est ce qui les caractérise.

La proposition que je vous fais de bénéficier de leurs conseils me paraît une chance unique.

Votre consommation santé pourra être améliorée d’un coup grâce à leur avis informé et indépendant :

  • Vous choisirez mieux vos produits alimentaires en supermarché, en boutique bio, sur Internet
  • Vous sélectionnerez les bons compléments alimentaires, les meilleurs curcumas, les magnésiums efficaces, la vitamine D qui marche
  • Vous connaîtrez des marques non-toxiques de savons, shampooings, cosmétiques et produits de beauté, qui font du bien à votre peau et à vos cheveux
  • Vous écarterez les nettoyants ménagers qui polluent vos intérieurs et vos vêtements, de type détergents, lessives, produits lave-vitres, pour les remplacer par des produits sains.

Vous aurez aussi accès à des analyses d’objets profitables à votre santé :

  • Des ustensiles et robots de cuisine, pour une meilleure préparation et une meilleure conservation de vos aliments
  • Des accessoires de gymnastique et de sport, incluant des tests de ceintures contre le mal de dos ou de vélos et rameurs d’appartement, pour le bien-être de vos muscles et de vos articulations
  • Des filtres à eau, des diffuseurs d’huiles essentielles, des protecteurs d’ondes téléphoniques pour un environnement plus sain
  • Des systèmes d’éclairage pour la santé des yeux, des solutions naturelles pour nettoyer votre bouche et vos dents, des systèmes anti-ronflement, des solutions pour améliorer votre audition
  • Des analyses de bonne literie, de vêtements, de chaussures confectionnées avec des matières saines.

Nos experts trient le bon du mauvais, osent appeler un produit « mauvais » ou « sans intérêt » tout en vous conseillant de meilleures solutions !

Prenons l’exemple des vitamines et compléments alimentaires.

Vous serez d’accord avec moi j’imagine, il n’est pas facile de s’y retrouver ! Et parce que les gens n’ont pas l’habitude d’en acheter, ils se font facilement abuser :

Au sujet de ma lettre sur la gelée royale, voici ce que me dit Brigitte :

Alain sur mon email consacré à l’hygiène intime :

Frédérique à propos de ma série de messages sur les produits bons pour la santé :

Voilà la raison profonde de cette lettre et de ma proposition.

Passons, concrètement, à « comment » vous allez pouvoir accéder à toutes ces recommandations.

Recevez nos comptes-rendus mensuels : décryptages d’étiquettes, tests, comparatifs, modes de cuisson et de conservation, guides d’achat

Le réseau Le Bon Choix Santé se réunit 1 fois par mois et sélectionne les meilleures informations données par ses membres. J’écris personnellement le compte-rendu de nos réunions et j’en tire un bulletin mensuel de 16 pages.

Voici les 7 rubriques qui le compose :

  • Un dossier complet sur un grand sujet de consommation-santé. Par exemple, le seul répulsif vraiment efficace contre les morsures de tiques ou encore les 5 eaux minérales intéressantes pour la santé.
  • Un décryptage d’étiquette qui vous aide à y voir plus clair dans les rayons. Par exemple, comment choisir un miel de qualité, donc savoir s’il a été chauffé (une pratique courante qui détruit 80% des vertus santé du miel), s’il contient des alcaloïdes pyrrolizidiniques (polluants cancérogènes), si vous n’avez pas affaire à un miel de Bulgarie ou de Roumanie faussement étiqueté « origine française ». Méfiez-vous notamment des labels FR Bio 01 et FR Bio 10 !
  • Un test de produit non-alimentaire. Par exemple le tapis d’acupression est une bonne idée pas chère (il vous en coûtera moins de 40€) pour soulager vos maux de dos et les problèmes de sommeil. Vous vous allongez dessus 20 mn chaque soir. Pour qu’il stimule véritablement vos méridiens (ce tapis est inspiré de la médecine chinoise), il faut qu’il y ait 6000 picots. Nous vous indiquons la meilleure marque à choisir.
  • Une rubrique « produit naturel ». Nous analysons les bienfaits santé d’un produit 100% naturel, et disons où se procurer les meilleures marques. Par exemple, c’est le savon d’Alep.
  • Une rubrique consacrée aux compléments alimentaires. (magnésium, oméga 3, curcuma, CoQ10 etc…)
  • Une page consacrée à la préparation et modes de cuisson des bons produits, pour en préserver toutes les qualités nutritives.
  • Enfin une page consacrée aux achats santé de médecins et personnalités de la santé.

Laissez-moi vous parler de cette dernière partie dont nous sommes très fiers.

Faites vos courses avec Anne Portier !

Vous connaissez certainement :

– le célèbre psychiatre Christophe André,
– la bio-nutritionniste et auteure de 20 livres sur les thèmes de la nutrition Marion Kaplan,
– Marie-Sophie L. première cheffe gastronomique de cuisine cru,
– Giulia Enders auteur du Charme discret de l’intestin, Frédéric Saldmann, Bernard Debré, Dominique Rueff, Philippe Even…

Peut-être vous posez-vous secrètement la question :

Que mangent ces grands noms chaque jour ? Quels sont les bons produits qu’ils achètent ? Où vont-ils faire leurs courses ? Quels sont leurs bons tuyaux et leurs « bonnes adresses » ?

Nous avons décidé d’aller les interroger.

Dans ce numéro de novembre du Bon Choix Santé, vous avez accès aux secrets de santé d’Anne Portier, ancienne infirmière et naturopathe :

  • Les produits qu’elle a banni de ses placards
  • Son secret de sommeil
  • Son aliment santé
  • Son complément alimentaire essentiel
  • Etc…

L’idée est que, chaque mois, vous puissiez ainsi vous approprier les habitudes de ces personnalités de la santé, leurs idées, leurs astuces, leurs bonnes adresses.

Les membres du réseau ont accès à ces produits rares

Je voudrais insister sur un autre point…

Notre réseau et son bulletin ne vous guident pas seulement dans vos achats « de tous les jours ».

Il vous oriente aussi vers des produits rares, des produits aux bienfaits santé exceptionnels, pour beaucoup inconnus du grand public.

Vous aurez la chance d’y accéder vous aussi, car leurs noms sont donnés dans le bulletin mensuel.

Voici quelques exemples récents :

  • Contre la maladie de Lyme, Le Bon Choix Santé a identifié un répulsif à tiques qui assure une protection anti-morsures de 98,2% pendant une durée de 8 heures. C’est le seul sur le marché avec une telle efficacité.
  • L’huile d’olive a des vertus santé millénaires, je vous en ai parlé récemment[31]. Elle jouerait un rôle contre les maladies inflammatoires et le vieillissement prématuré des cellules. Une huile contenant des taux exceptionnellement élevés de polyphénols a été découverte, produite sur les pentes de Saint-Privat dans l’Hérault. C’est un peu cher (19,90€ les 250 ml) mais quel produit ! (et quelle saveur au passage…).
  • Contre la progression d’Alzheimer, vous savez qu’un bon moyen de lutte est de consommer des produits riches en silice. 2 eaux minérales ont été repérées par le réseau, l’une confidentielle, l’autre plus connue, qui vous assurent une teneur en silice supérieure à 90 mg/l.
  • Pour traiter l’eczéma, le psoriasis et 12 autres dermatoses, un excellent nettoyant, apaisant et cicatrisant est le savon d’Alep[32]. Problème : la quasi-totalité des « savons d’Alep » en circulation sont des contrefaçons. Le réseau a repéré 2 marques confidentielles qui respectent, elles, la recette authentique à 100%.
  • Pour lutter contre le diabète et prévenir au mieux l’obésité, notamment chez les enfants, il faudrait les empêcher de manger des produits comme la célèbre pâte à tartiner qu’ils adorent, dont la teneur en sucres atteint… 56%[33]Le Bon Choix Santé a identifié une pâte à tartiner délicieuse qui contient moitié moins de sucres et 50% de noisettes contre 13% chez le leader du marché. Cette pâte est fabriquée par une famille d’Alessandria en Italie et le réseau vous indique les moyens de l’acheter.

Des produits comme ceux-là, vraiment utiles à notre santé, vous allez en découvrir chaque mois dans notre revue.

Vous avez été sélectionné

J’en viens à la question que vous devez vous poser : « pourquoi me propose-t-on, à moi, de bénéficier des informations de ce réseau ? ».

C’est assez simple, en fait.

Le fait que vous lisiez régulièrement ma lettre suggère que vous partagez ma vision de la santé et celle du réseau Le Bon Choix Santé.

Comme nous, vous pensez qu’une bonne santé, cela passe par de l’information fournie par des gens compétents et indépendants, qui fonctionnent en réseau pour se recommander tel ou tel produit.

Des gens en qui vous pouvez avoir confiance parce qu’ils veulent avant tout améliorer leur santé à eux. Des personnes de bonne foi qui n’ont pas de conflit d’intérêt. Et qui n’ont aucun produit à vous vendre.

Mais peut-être une deuxième question vous vient-elle aux lèvres : « va-t-on me demander une participation au réseau ? ».

La réponse est « non ».

Bien sûr, si vous tombez sur un produit de santé formidable je vous serai très reconnaissant de m’envoyer un message.

Je le partagerai immédiatement avec nos experts.

Mais c’est tout. Lisez notre bulletin chaque mois et profitez de ses informations. C’est déjà beaucoup et ça nous soutient !

Chips, café, pâte à tartiner, sel, des conseils introuvables ailleurs

Je vous donne maintenant une idée de ce que vous trouverez dans nos prochains bulletins, actuellement en préparation :

  • Comment bien choisir un complément de gingko biloba. Une cure de gingko c’est très bon pour la mémoire, mais aussi la vision, l’audition, les douleurs ou les faiblesses musculaires. Le problème est que 90% des gingkos en circulation sont de mauvaise qualité. Le Bon Choix Santé connaît de très rares gingkos normalisés à 50:1 (1 g d’extrait = 50 g de feuilles) et contenant la bonne dose d’extrait EGb 761. Ce sont eux qu’il vous faut. Nous vous les donnerons.
  • Vous saurez pourquoi tant de cafés en capsules, cafés instantanés, cafés en grains ou moulus, y compris bio, contiennent des substances nocives pour la santé : furane, acrylamide, chlorméquat et mépiquat. Nous vous donnerons 9 marques à éviter en priorité.
  • Pourquoi les chips de légumes sont une fausse bonne idée. Ces chips absorbent 40% plus de gras à la cuisson que celles de pomme de terre et ont aussi une teneur plus élevée en acrylamide, un composé cancérigène ! Par contre des chips de légumes faites à la maison c’est excellent pour la santé. Vous en aurez le mode d’emploi.
  • 90% du sel de mer est aujourd’hui contaminé par les microplastiques. Le sel de l’Himalaya, lui, est non-raffiné, plus pur et considéré comme l’une des meilleures sources de minéraux naturels. Nous vous donnerons 3 marques de sels de l’Himalaya remarquables en lesquelles nous avons confiance et comment les acheter.
  • Un comparatif entre trois compléments d’omega-3, ces acides gras excellents pour la mémoire et le cerveau : l’Omega-3 liquide Omegartic Elixir Agrume de Nutrixeal à 35€, l’Omega 3 EPAX de Nutripure à 24,90€, l’Omega-3 à base d’algues Vegan True de Source Naturals à 13€.

Ces produits, nous avons passé des mois, parfois des années à les étudier…et aujourd’hui ceux que nous vous présentons, nous les utilisons nous-mêmes pour notre santé.

Vous n’avez pas besoin de ce champignon à 1300€ !

Cela me permet de parler de quelques principes que notre réseau s’est fixé.

Quand Le Bon Choix Santé vous recommande des bons produits, il le fait de manière très pratique : il indique très précisément les marques, les prix, les magasins où les trouver, avec les adresses, les numéros de téléphone, les sites internet dont les membres ont besoin.

Le deuxième principe est d’accepter de conseiller des produits « moins mauvais » que d’autres. Car c’est bien simple, on ne trouve quelquefois pas autre chose dans son magasin que des produits « moyens » ou on n’a pas le temps de faire des kilomètres pour acheter « le » produit excellent qu’on aimerait idéalement avoir. Alors on est content de connaître simplement les chips moins mauvaises que les autres ou les glaces contenant moins d’additifs !

Le troisième objectif est important : ne pas vous ruiner. Nos experts vous alertent contre des produits inutilement chers, typiques de certaines gammes bio. Vous n’allez pas trouver au Bon Choix Santé des recommandations de produits inabordables. Le champignon tibétain Yarsagumba est excellent pour la santé mais à 1300€ les 100g… nos experts font l’impasse !

Cette invitation est à saisir maintenant

J’aimerais donc vous proposer de recevoir le bulletin mensuel du Bon Choix Santé.

Et je me suis posé la question : à combien estimer ce service ?

Franchement… c’est un exercice difficile.

On ne peut pas mettre une valeur en euros sur de l’information aussi précieuse. Si on essayait de le faire, j’imagine que la valeur minimale dépasserait les centaines d’euros, peut-être les milliers.

Car mettre toutes les chances de son côté, grâce à de meilleurs produits d’alimentation, de meilleurs compléments alimentaires, des objets de santé utiles et bienfaiteurs, contre le diabète, les risques cardiovasculaires, la maladie de Lyme, les douleurs corporelles, ça n’a pas de prix.

Mais vous êtes comme moi, vous n’avez pas des moyens illimités.

J’ai fixé avec notre groupe d’experts l’abonnement pour 1 an à 58€ soit 12 numéros mensuels.

Mais à vous mes lecteurs fidèles je propose une réduction de 50%.

Pour vous le prix sera de 29€ soit 2,40€ par mois !

Cela peut paraître faible, je sais. Beaucoup seraient prêts à payer beaucoup plus cher pour avoir ces informations.

Mais je ne veux pas que le montant de votre cotisation soit un obstacle.

Par ailleurs je vais rendre votre inscription simple et sans risque en vous proposant les engagements suivants :

  • Si le premier numéro de notre bulletin vous déçoit, vous pourrez demander un remboursement de votre participation sans justifier de votre décision,
  • Vous pourrez garder ce que vous avez reçu, bulletins et rapports spéciaux (voir ci-dessous),
  • Enfin pendant toute la durée de votre adhésion, vous pourrez l’interrompre et vous serez remboursé des mois qui vous restent (une cotisation s’étend sur 12 mois).

J’espère que cette offre généreuse vous a convaincu.

Il est temps de passer à la pratique

Il est temps de passer à la pratique.

C’est à dire d’écarter dès demain de votre caddie, de vos placards, de votre frigo, de votre congélateur, les produits néfastes pour votre santé. Pour cela, il faut que vous sachiez lesquels. Nous allons vous y aider.

Il est temps aussi de pouvoir choisir librement les produits qui vous font réellement du bien. Il faut les connaître et l’expertise du Bon Choix Santé va vous permettre d’y accéder.

Je vous propose de recevoir maintenant le bulletin mensuel du réseau Bon Choix Santé. Vous recevrez dès votre inscription :

  • Le premier numéro de la revue, qui vous est offert (au format électronique seulement)
  • Le numéro du Bon Choix Santé du mois en cours avec le dossier sur la vitamine D, offert pour vous au format électronique.
  • Puis 12 numéros qui vous seront livrés au format papier ou électronique selon votre choix lors de votre commande

Vous recevrez aussi 3 rapports spéciaux gratuits comme cadeau de bienvenue.

En plus de vous orienter vers des produits sains, ils vous feront économiser des centaines d’euros en produits inutiles ou franchement mauvais !

Les voici :

CADEAU N°1 : RAPPORT SPÉCIAL : Comment choisir ses huiles de cuisine ? Le guide complet (OFFERT)

Votre premier rapport spécial gratuit contient toutes les informations que l’industrie des huiles bas de gamme ne veulent pas que vous sachiez. Sur 24 pages vous découvrez les meilleures huiles et les meilleures marques : celles qui ont à la fois le goût, la qualité et les bienfaits santé que vous en attendez :

  • Le nom de 4 bonnes huiles d’olive de grande surface ;
  • Comment reconnaître en quelques secondes une huile frelatée ;
  • Pourquoi l’huile de colza ou l’huile d’avocat sont des bons compléments à l’huile d’olive, et lesquelles il faut choisir ;
  • Quelle est la meilleure huile pour l’assaisonnement, à ne pas mettre à cuire ;
  • Quelle est la meilleure huile de cuisson (il y en a 1 qui s’y prête très bien) ;
  • L’huile offrant le bon ratio oméga-6 / oméga-3, ce qui est important pour la santé du cœur, pour assouplir vos artères et garder un cerveau alerte ;
  • Pourquoi 1/3 de votre apport en graisses peut parfaitement provenir du beurre ou de la crèmec’est même bon pour vous ;
  • Le point sur les beurres de noix, un moyen pour introduire des bonnes graisses si vous n’aimez pas l’huile.

Ce guide vous sera donc essentiel si vous ne savez jamais quel type d’huile ou quelle marque choisir (il y en a tant !).

CADEAU N°2 : RAPPORT SPÉCIAL ARNAQUES : Évitez les pièges au supermarché, 20 produits analysés pour vous (OFFERT)

Cela fait un certain temps que le réseau Bon Choix Santé voulait réunir dans un dossier toutes les arnaques constatées au supermarché.

C’est chose faite dans un dossier de 30 pages. Elles concernent les produits suivants :

  • Biscuits
  • Yaourts
  • Poisson pané
  • Chocolat
  • Rillettes
  • Barres de céréales
  • Fromage de chèvre
  • Sucre en poudre
  • Sauces toutes prêtes
  • Thé industriel
  • Tisanes « détox »
  • Soupes
  • Kiwis
  • Macarons
  • Miel
  • Paquets au « format familial »
  • Herbes de Provence
  • Produits allégés
  • Produits diététiques

 

Ce guide dit STOP aux arnaques sur ces produits : sucres ajoutés, additifs, rajouts d’eau, de graisses, de colorants, produits qui deviennent plus légers mais dont le prix augmente…

Il vous révèle le marketing que certaines marques mettent en place…

  • Au détriment de la qualité…
  • De la quantité (vous payez PLUS cher pour avoir MOINS)…
  • Pour faire de l’argent sur votre dos.

Voici quelques techniques malhonnêtes que ce dossier de 30 pages révèle :

  • Les teintures pour aliments, qui les rendent plus authentiques et désirables mais contiennent des substances dangereuses
  • Les ajouts volontaires d’arômes et d’additifs… et ceux involontaires de pesticides !!
  • Les fausses appellations « détox », « diététique » et « allégé »… pour vendre plus cher des produits standard
  • Les fausses provenances (herbes de Provence venant du Maroc, miel français fabriqué en Hongrie…)

Le Bon Choix Santé n’a pas peur de citer le nom de ces 20 produits.

Car vous avez le droit de faire le tri dans votre panier quand vous passez au supermarché.

Vous avez le droit de prendre des produits qui n’essayent pas de vous tromper.J’ai encore quelque chose pour vous…

CADEAU N°3 : RAPPORT SPÉCIAL PRODUITS MÉNAGERS CHIMIQUES : 35 solutions naturelles pour les remplacer (OFFERT)

Les eaux de Javel, désodorisants, produits vaisselle… contiennent énormément d’ingrédients nocifs.

Et notamment des composés organiques volatils (COV) comme :

  • Le formaldéhyde (classé « cancérogène avéré »[34])
  • Des hydrocarbures
  • Des éthers de glycol (toxiques, soupçonnés d’entraîner des leucémies[35])
  • Du benzène (« cancérogène avéré »[36])

Alors pourquoi prendre le risque de vous intoxiquer quand vous pouvez fabriquer vous-même d’excellents produits d’entretien naturels grâce, par exemple, à du bicarbonate de soude ou du vinaigre blanc ?

Saviez-vous que certaines huiles essentielles diluées font d’excellents produits ménagers ? Le Bon Choix Santé vous donne dans ce rapport 9 bonnes adresses où vous pouvez en trouver dans votre ville et comment les utiliser.

Il liste 35 « recettes » pour nettoyer votre maison 100% naturellement, avec 0 produit chimique nocif :

  • Comment faire votre propre liquide vaisselle. Une recette facile pour un liquide vaisselle 100% naturel !
  • Faire soi-même sa lessive, en poudre ou liquide. Avec seulement 4 ingrédients vous nettoyez aussi bien vos vêtements qu’une lessive chimique, mais sans intoxiquer votre peau… et en faisant de sacrées économies ;
  • 2 aliments naturels qui remplacent les désinfectants. L’un d’entre eux est un fruit qu’on jette parfois à la poubelle ;
  • Comment repousser les insectes naturellement : les marrons ainsi que 4 autres ingrédients marchent parfaitement contre les mites. Vous trouverez aussi d’autres ingrédients contre les moustiques, les cafards, les mouches et les fourmis ;
  • Désodorisez votre maison sans produits chimiques : vous trouverez 6 recettes qui, selon les saisons, rafraîchiront votre maison et purifieront votre air naturellement ;
  • Faites votre propre diffuseur d’huiles essentielles : 4 ingrédients pour moins de cinq euros, et votre espace de vie devient un endroit incroyable de douceur et de propreté ;
  • 2 ingrédients pour laver les vitres et le verre et les faire resplendir naturellement ;
  • 1 produit simple pour tout l’entretien de la maison : une recette facile vous donne un produit naturel dégraissant, désodorisant, détartrant et antiseptique, pour toutes surfaces ;
  • Passez vos meubles en bois au sel de bore, à l’huile de lin et à la térébenthine, vous les nettoierez aussi efficacement qu’avec des vaporisateurs chimiques ;
  • Faites reluire vos sols facilement avec un mélange d’eau distillée, de vinaigre blanc, de bicarbonate et quelques gouttes d’huiles essentielles (recette exacte en p. 12 du rapport spécial).

Voilà comment vous pouvez passer de 10 produits d’entretien chimiques qui vous coûteraient 125 euros environ, à des produits 100% naturels, parfaitement efficaces et bons pour la santé, pour un total de dépenses de moins de 15 euros !

J’ai encore une surprise pour vous…

CADEAU N°4 :  VOTRE NUMÉRO SPÉCIAL SUR LA VITAMINE D DU BON CHOIX SANTÉ (OFFERT)

Mon quatrième cadeau, je vous l’ai annoncé tout à l’heure, est gratuit pour vous, il contient le dossier spécial sur la vitamine D.

Vous allez le recevoir en format électronique. Il s’ajoute aux 12 numéros que vous recevrez ensuite pendant 1 an.

Pour rappel, vous retrouverez dans ce numéro offert 5 enquêtes exceptionnelles :

  • Dossier santé sur la vitamine D. Tout ce que vous devez savoir avant d’en acheter.
  • 9 baumes du tigre sur 10 seraient des contrefaçons. La naturopathe Charlotte Jacquet vous révèle le nom d’un baume du tigre authentique et où le trouver en page 5.
  • Les mensonges du muesli et du granola de grande surface. Ces aliments du petit-déjeuner, estampillés « bios » et « sains », contiennent en réalité énormément de substances nocives. Décryptage en page 5.
  • Mais il y a des alternatives : découvrez une recette de muesli sain à seulement 3 ingrédients (page 6). Sans cuisson au four, elle vous demandera moins de dix minutes de préparation !
  • Les secrets de santé de la naturopathe Anne Portier. Dans une interview exclusive, la pionnière de la naturopathie Anne Portier vous révèle ses bonnes adresses, le complément alimentaire dont elle ne se sépare jamais, son rituel santé au quotidien, son astuce pour bien dormir et bien d’autres conseils personnels en page 7 etc.

J’ai encore une surprise pour vous… 

CADEAU N°5 : LE PREMIER NUMÉRO DU BON CHOIX SANTÉ (OFFERT)

Mon cinquième cadeau, est le premier numéro du Bon Choix Santé, entièrement gratuit pour vous.

Vous allez le recevoir en format électronique immédiatement après votre inscription. Il s’ajoute aux 12 numéros que vous recevrez ensuite pendant 1 an (vous en aurez donc 14 au total, soit 2 gratuit !)

Dans ce numéro offert vous découvrez 7 enquêtes exceptionnelles :

  1. Les 5 meilleures eaux minérales pour votre santé
  2. Les graines germées, un ultra-concentré de vitamines. Test de germoir pour en faire pousser chez soi
  3. L’arnaque du sans gluten : pourquoi certains produits sans gluten sont pires que les autres pour votre santé
  4. Trouver du vrai savon d’Alep, pas facile quand 95% sont des contrefaçons
  5. Les 3 meilleurs magnésiums à vous procurer (et les seuls dont l’absorption par le corps soit garantie)
  6. Les épinards, un superaliment qu’on gâche dans 90% des cas !
  7. Le quotidien santé de Christophe André, qui nous donne son petit-déjeuner idéal, son aliment santé préféré, son complément alimentaire fétiche, les huiles essentielles qu’il utilise…

Tous ces cadeaux, vous allez les recevoir en format électronique sur votre boîte aux lettres, dès votre inscription au Bon Choix Santé !

Je récapitule, votre adhésion vous donne droit à :

  • Un abonnement à 12 numéros du bulletin mensuel Le Bon Choix Santé, en format électronique ou papier (pour la version papier, vous devez ajouter les frais d’impression et d’acheminement);
  • Le numéro du mois en cours entièrement gratuit pour vous, au format électronique, qui s’ajoute aux 12 numéros que vous recevrez par la suite ;
  • 1 rapport spécial consacré aux huiles de cuisine, offert ;
  • 1 rapport spécial consacré aux 20 arnaques en supermarché, offert ;
  • 1 rapport spécial consacré aux 35 solutions pour remplacer vos produits ménagers chimiques, offert.
  • Le numéro collector « Le Bon Choix Santé n°1 » de juillet 2019, consacré aux eaux minérales, au savon d’Alep, au magnésium, aux graines germées, gratuit au format électronique (ce qui porte en fait à 14 le nombre de numéros que vous aurez reçus au total !)

Votre satisfaction, je vous le rappelle, est entièrement garantie par notre engagement à vous rembourser si vous n’êtes pas convaincu par votre essai. Cette garantie « Satisfait ou Remboursé » est valable trois mois.

Je vous encourage à ne pas attendre un jour de plus pour nous rejoindre. Vous pouvez 

 ou sur le bouton ci-dessous pour démarrer immédiatement.

Portez-vous bien,

Rodolphe Bacquet

P.S : Un dernier mot consacré au « bio ». Pour certains acheter systématiquement « bio » semble être une solution. De l’alimentation aux boissons en passant par les savons, les shampooings, les vêtements (le fameux « coton bio »), mais aussi des dizaines de détergents dits « écologiques »… avec leur joli emballage vert.

Ils pensent ainsi avoir fait les trois-quarts du chemin et s’être protégés des mauvais produits.

Les choses sont plus compliquées que cela.

Car un produit « bio », vous le savez, n’est pas forcément « bon pour vous ». Il a juste moins de pesticides, d’engrais chimiques et d’OGM. C’est déjà ça vous me direz, et vous aurez raison !

Le problème est que le sucre bio reste du sucre, les chips bio restent le plus souvent grasses et salées, un hamburger, même bio (oui ça existe[37]) reste beaucoup trop riche en glucides, gras et sel. Et quand le leader mondial de la pâte à tartiner inventera une formule bio, sa teneur actuelle en sucre de 56% restera probablement la même. Ça ne sera toujours pas bon pour vos enfants d’en manger.

Mais surtout… nous n’avons pas TOUS les moyens d’acheter bio !

Une étude a montré qu’une consommation annuelle en fruits et en légumes exclusivement bio revenait en moyenne à 660 € par an pour un ménage français contre 368 € pour les équivalents en conventionnel[38].

Soit 79% plus cher ! Tout le monde ne peut pas se le permettre.

Bio : le festival aux arnaques

Et encore, si on avait la certitude que ce surcoût allait dans les poches des producteurs… mais ce n’est même pas le cas !! 46% du surcoût du bio provient des « sur-marges » réalisées sur le bio par les grandes surfaces, selon la même étude. Autrement dit la grande distribution profite du bio pour élever leurs prix sans aucune justification.

Enfin face à l’explosion du marché, les arnaques au bio se multiplient : conserves où seul l’assaisonnement est bio mais pas le produit lui-même[39], poissons panés où seule la panure est bio, pâte feuilletée bio à l’huile de palme[40] etc.

Il faudrait aussi parler des cacahuètes bio du Soudan, des mangues bio de Côte d’Ivoire, du guarana bio du Brésil, des abricots et noisettes bio de Turquie, des bananes bio de Saint-Domingue, des pommes bio de Pologne ou gelée royale bio de Chine. Les douaniers publient des rapports chaque semaine, ces appellations sont souvent fantaisistes car la réglementation bio n’est simplement pas bien appliquée dans ces pays ! À l’arrivée vous n’avez aucune certitude d’avoir un produit réellement bio dans votre assiette !

Le Bon Choix Santé propose une attitude responsable :

  • Il vous conseille du bio quand c’est nécessaire, mais alors du vrai bio, traçable et local
  • Il épingle le « faussement bio » quand il apparaît dans nos rayons
  • Il dénonce certains aliments bio inutiles car pauvres en nutriments, ou carrément mauvais car ultra-transformés.
Pour démarrer votre abonnement au Bon Choix Santé,
 ou sur le bouton ci-dessous.

Sources :

[1] COXAM, Véronique, DAVICCO, Marie-Jeanne, et WITTRANT, Yohann. Vitamine D et santé osseuse. Cahiers de Nutrition et de Diététique, 2014, vol. 49, no 6, p. 260-266.
[2] BURCKHARDT, Peter. Vitamine D et ostéoporose. In : Forum Médical Suisse. EMH Media, 2006. p. 788-793.
[3] SINHA, Akash, HOLLINGSWORTH, Kieren G., BALL, Steve, et al. Improving the vitamin D status of vitamin D deficient adults is associated with improved mitochondrial oxidative function in skeletal muscle. The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism, 2013, vol. 98, no 3, p. E509-E513.
[4] NKEMBE, C.-A., MYARA, J., HELFT, G., et al. Vitamine D et risque cardiovasculaire. Médecine des maladies Métaboliques, 2009, vol. 3, no 3, p. 247-250.
[5] LI, Yan Chun, QIAO, Guilin, USKOKOVIC, Milan, et al. Vitamin D: a negative endocrine regulator of the renin–angiotensin system and blood pressure. The Journal of steroid biochemistry and molecular biology, 2004, vol. 89, p. 387-392.
[6] SCHOINDRE, Yoland, BENVENISTE, Olivier, et COSTEDOAT-CHALUMEAU, Nathalie. Vitamine D et auto-immunité. La Presse Médicale, 2013, vol. 42, no 10, p. 1358-1363.
[7] PATEL, Sanjeev, FARRAGHER, Tracey, BERRY, Jacqueline, et al. Association between serum vitamin D metabolite levels and disease activity in patients with early inflammatory polyarthritis. Arthritis & Rheumatism: Official Journal of the American College of Rheumatology, 2007, vol. 56, no 7, p. 2143-2149.
[8] EVATT, Marian L., DELONG, Mahlon R., KHAZAI, Natasha, et al.Prevalence of vitamin D insufficiency in patients with Parkinson disease and Alzheimer disease. Archives of neurology, 2008, vol. 65, no 10, p. 1348-1352.
[9] THYS‐JACOBS, Susan. Vitamin D and calcium in menstrual migraine. Headache: The Journal of Head and Face Pain, 1994, vol. 34, no 9, p. 544-546.
[10] CONFINO‐COHEN, R., BRUFMAN, I., GOLDBERG, A., et al.Vitamin D, asthma prevalence and asthma exacerbations: a large adult population‐based study. Allergy, 2014, vol. 69, no 12, p. 1673-1680.
[11] LLEWELLYN, David J., LANG, Iain A., LANGA, Kenneth M., et al. Vitamin D and risk of cognitive decline in elderly persons. Archives of internal medicine, 2010, vol. 170, no 13, p. 1135-1141.
[12] PATRICK, Rhonda P. et AMES, Bruce N. Vitamin D hormone regulates serotonin synthesis. Part 1: relevance for autism. The FASEB Journal, 2014, vol. 28, no 6, p. 2398-2413.
[13] ANGLIN, Rebecca ES, SAMAAN, Zainab, WALTER, Stephen D., et al. Vitamin D deficiency and depression in adults: systematic review and meta-analysis. The British journal of psychiatry, 2013, vol. 202, no 2, p. 100-107.
[14] ARANOW, Cynthia. Vitamin D and the immune system. Journal of investigative medicine, 2011, vol. 59, no 6, p. 881-886.
[15] Presles P., Calcium et vitamine D : pour garder ses dents plus longtemps, décembre 2017, consulté en octobre 2019, disponible sur : https://www.lamutuellegenerale.fr/le-mag-sante/senior/calcium-et-vitamine-d-pour-garder-ses-dents-plus-longtemps.html
[16] Tripkovic L et coll. Comparison of vitamin D2 and vitamin D3 supplementation in raising serum 25-hydroxyvitamin D status: a systematic review and meta-analysis. Am J Clin Nutr 2012;95:1357-1364
[17] MISTRETTA, V. I., DELANAYE, Pierre, CHAPELLE, J.-P., et al. Vitamine D2 ou vitamine D3?. La Revue de médecine interne, 2008, vol. 29, no 10, p. 815-820.
[18]Souccar T., Vitamine D3 ou vitamine D2 ?, consulté en https://www.thierrysouccar.com/sante/info/vitamine-d3-ou-vitamine-d2-2565
[19] Quelle est la différence entre la vitamine D3 et la vitamine D2 ? Optez pour la vitamine D3, consulté en octobre 2019, disponible sur : https://www.eg.be/fultium/fr/blog/posts/2018/novembre/optez-pour-la-vitamine-d3
[20] Ibrahim H. et al., « Toxicity study of food-grade carboxymethyl cellulose synthesized from maize husk in Swiss albino mice », Int. Jrl. of Bio. Macro., Vol. 92, 2016, 965-971
[21]Uzunović (A.), et al., « Effect of Magnesium Stearate Concentration on Dissolution Properties of Ranitidine Hydrochloride Coated Tablets », Bosn J of Basic Med Sci, août 2017
[22] https://www.lanutrition.fr/les-news/leurope-revoit-a-la-hausse-les-apports-recommandes-en-vitamine-d
[23] Rueff D., Importance curative et préventive de la vitamine D, juin 2017, consulté en octobre 2019, disponible sur : https://dr-rueff.com/667-limportance-de-la-vitamine-d.html
[24] Ces travaux sont parus le 15 janvier 2019 dans la revue Nature.
[25] https://www.ahajournals.org/doi/abs/10.1161/circ.135.suppl_1.11
[26] https://www.bmj.com/content/357/bmj.j1892
[27]
 Revue Epidemiology d’après l’étude d’une cohorte de personnes suivant un régime sans gluten
[28] https://fr.openfoodfacts.org/additif/e407-carraghenanes
[29] https://www.quechoisir.org/comparatif-additifs-alimentaires-n56877/e415-gomme-xanthane-p223637/
[30] magnesium lactate, American College of Cardiology,
https://www.cardiosmart.org/Healthwise/d038/61/d03861 [consulté le 2 juillet 2019]
[31] Lettre de Rodolphe Bacquet sur l’huile d’olive
[32] https://www.femmeactuelle.fr/beaute/soins-beaute/savon-d-alep-2031749
[33] https://www.mesbienfaits.com/composition-nutella/
[34] Notice Formaldéhyde, https://www.cancer-environnement.fr/302Formaldehyde.ce.aspx [consulté le 29 mai 2019]
[35] C. Boust, Les éthers de glycol, fiche solvant, INRS (2011), ED 4222, p. 3
[36] N. Bonnard, M. Falcy, D. Jarqot, E. Pasquier, Benzène, Fiche toxicologique n°49, INRS (2011) p. 7
[37] https://www.lesechos.fr/2015/09/ca-y-est-mcdonalds-lance-un-burger-bio-275058
[38] https://www.quechoisir.org/action-ufc-que-choisir-fruits-et-legumes-bio-les-sur-marges-de-la-grande-distribution-n45900/?dl=27984
[39] https://www.capital.fr/lifestyle/quand-les-produits-bio-ne-le-sont-pas-vraiment-1229995
[40] https://www.youtube.com/watch?v=1DZuDUaIZzs