OFFERT EN CADEAU

Couv[1]

Valeur : 29 euros

Chère lectrice, cher lecteur,

Dans ce livre de 216 pages, nous abordons les solutions ignorées par la médecine moderne face aux maladies dégénératives, à la maladie de Lyme, aux maladies cardiovasculaires, à l’hypertension, aux problèmes de prostate, aux douleurs articulaires, à la perte de vision, au vieillissement…

  • Si vous avez récemment reçu de mauvaises nouvelles concernant votre santé…
  • Si vous cherchez désespérément depuis des années une VRAIE solution…
  • Si vous avez l’impression d’avoir déjà TOUT essayé…

Alors ce livre est probablement celui que vous attendiez.

Je vous dis comment le recevoir gratuitement dans quelques instants.

Mais je souhaite d’abord attirer votre attention sur un sujet crucial abordé dans ce livre.

Découverte d’un traitement révolutionnaire pour les diabétiques

Si vous souffrez de diabète ou de prédiabète, vous prenez peut-être de la metformine.

C’est le médicament prescrit en priorité aux diabétiques de type 2 pour diminuer leur résistance à l’insuline1.

Pourtant, une récente découverte faite par les chercheurs chinois de l’Université de Wuhan pourrait transformer la vie de millions de diabétiques.

En menant une analyse sur 14 essais cliniques et 1’068 diabétiques de type 2, ces scientifiques ont découvert qu’une simple substance végétale serait aussi puissante que la metformine2.

A raison de 500mg trois fois par jour, l’extrait de cette plante épineuse aiderait à :

  1. Réduire la production de glucose dans le foie
  2. Améliorer la sensibilité à l’insuline
  3. Stimuler l’absorption du glucose sanguin par les cellules
  4. Diminuer le taux de sucre dans le sang

Avec des résultats au moins égaux à ceux de la metformine, ce remède naturel serait ENFIN UNE ALTERNATIVE SOLIDE au traitement officiel.

C’est un formidable espoir pour tous les malades du diabète de type 2.

Car, contrairement à la metformine, ce traitement naturel n’aurait pas d’effet secondaire.

Enfin l’espoir d’un traitement sans effet secondaire

Si vous êtes sous metformine, vous pourriez vous attendre à souffrir :

  • De graves troubles gastro-intestinaux (crampes d’estomac, vomissements, diarrhée)3 comme pour la moitié des patients suivant ce traitement.
  • D’une carence en vitamine B9 et B12 augmentant le risque d’infarctus et d’AVC.4
  • Du risque (rare mais bien réel !) de déclencher une acidose lactique5, une maladie mortelledue à la sous-oxygénation des cellules.
  • D’une chute du niveau de testostérone6 si vous êtes un homme, ruinant votre virilité et votre vie intime.
  • De dégâts sur la thyroïde suite à une baisse possible du taux de TSH (l’hormone thyroïdienne) chez les personnes souffrant déjà d’hypothyroïdie.7

A l’inverse, tenez-vous bien, le seul effet secondaire de cette substance naturelle serait de… trop faire baisser votre glucose sanguin ! Cela pourrait arriver si vous preniez ce traitement naturel en même temps que de la metformine.

Malgré de tels bienfaits, il faut regarder la vérité EN FACE : il y a peu de chances que votre médecin vous en parle.

Je suis même prête à parier que cela n’arrivera pas.

Vous n’entendrez pas parler de ces remèdes naturels avant vingt ans

Cela fait 40 ans qu’en France, on prescrit de la metformine, sous le nom de glucophage, aux diabétiques de type 28.

Il faudrait une volonté ferme des Autorités publiques et des directives claires pour que les médecins se décident à proposer une alternative aux patients.

Malheureusement, à moins d’un énorme scandale sanitaire, on continuera de prescrire de la metformine aux diabétiques sans s’inquiéter des effets secondaires.

Je vous ai parlé du diabète.

Mais ce que je m’apprête à vous révéler vous concerne aussi si vous souffrez de douleurs articulaires, d’ostéoporose, de la maladie d’Alzheimer, d’hypertension, de problèmes de prostate…

En tant que patient, vous continuez d’être tenu à l’écart des dernières avancées de la médecine par les plantes.

Depuis quelques années, la recherche sur les plantes médicinales est pourtant en pleine ébullition :

  • Une étude menée en 20149 a révélé que la consommation quotidienne d’ail réduirait la tension artérielle autant qu’un traitement hypertenseur.
  • Le safran réduirait le déclin cognitif chez les malades atteint de la maladie d’Alzheimer en stade léger à modéré10.
  • Chez les hommes souffrant d’hypertrophie de la prostate, une supplémentation de 6 mois avec un extrait de palmier nain permettrait d’augmenter de 70% le flux urinaire11.
  • L’extrait normalisé de feuilles de ginkgo biloba permettrait de ralentir la détérioration de la vue chez les patients souffrant de glaucome.12

Vous le voyez, il s’agit de remèdes simples, peu coûteux et faciles à trouver.

Vous pourriez vous les procurer en pharmacie ou même en magasin bio, sans avoir à présenter une ordonnance.

Mais il s’écoulera peut-être dix ou même vingt ans avant que votre médecin ne vous les propose.

Et, malheureusement, pour des millions de malades, il sera peut-être trop tard.

Votre santé mérite mieux

Prenez le cas de cette substance végétale active contre le diabète de type 2.

Depuis la découverte faite par les chercheurs chinois, de nombreuses autres recherches sont venues confirmer son impact non seulement sur le diabète mais aussi sur :

  • La perte de poids, en particulier chez les personnes obèses13;
  • La réduction du cholestérol et des triglycérides dans le sang avec une efficacité supérieure à la metformine14;
  • Le ralentissement de la progression du cancer de la prostate grâce à une action sur les récepteurs à la testostérone15.

Et qu’est-ce qui a changé depuis ?

RIEN.

On fait comme s’il n’existait pas d’autre traitement que la metformine.

Et il en va de même pour :

  • Les statines prescrites pour baisser le taux de cholestérol alors que tous les essais cliniques ont montré leur inefficacité sur la prévention des infarctus et des AVC16. En revanche, on sait que les statines augmentent les risques de diabète17, mais aussi de glaucome, de dysfonctionnement des reins et du foie18!
  • Une étude franco-britannique19 vient de confirmer les effets secondaires de la nouvelle formule du Levothyrox (fatigue, douleurs, troubles de la concentration, pertes de cheveux), imposée aux patients souffrant d’hypothyroïdie.
  • Les anti-inflammatoires utilisés pour calmer les douleurs articulaires augmenteraient le risque de crise cardiaque de 48% en seulement quelques jours, d’après une étude scientifique publiée en mai 2017 dans le British Medical Journal20.
  • Il s’écoule 80 millions de boîtes de médicaments anti-acide chaque année en France21 alors que, sur le long-terme, ce traitement multiplierait par trois le risque de cancer de l’estomac22.
  • L’ordonnance classique contre l’hypertension comprend très souvent des diurétiques: ils visent à diminuer le volume de liquide dans le corps et donc à réduire la pression sanguine. Mais, en même temps, ils chassent le potassium et le magnésium de l’organisme, absolument indispensables à la régulation de la tension artérielle23.

Pour chacune de ces maladies, il existe pourtant des alternatives naturelles qui ont fait leur preuve.

Certaines personnes bien informées utilisent déjà ces solutions pour prendre soin de leur santé.

Vous pourriez vous-aussi savoir où les trouver et comment les utiliser.

Vous pourriez apprendre comment éviter certains médicaments et les remplacer par des remèdes naturels, efficaces et sans danger.

C’est justement pour cela que je vous écris aujourd’hui.

178 REMÈDES NATURELS que la médecine ne connaît pas encore

Voilà plusieurs mois que je travaille avec mon équipe sur un tout nouveau projet.

Avec une équipe d’experts de la santé naturelle, nous avons rassemblé, pour vous, les remèdes naturels dont les bienfaits sont reconnus par diverses études scientifiques mais que la médecine n’utilise pas encore.

Toutes ces solutions naturelles, issues de la recherche scientifique la plus en pointe, sont déjà à portée de main. Vous n’aurez pas à attendre qu’un laboratoire pharmaceutique développe une nouvelle pilule ou que votre médecin vous les prescrive.

Il s’agit bien de solutions disponibles immédiatement et dont vous pourrez d’ailleurs parler avec votre médecin.

Et vous n’aurez pas à débourser des fortunes pour vous les procurer. Car les remèdes naturels ont l’avantage d’être peu coûteux.

Ils ne peuvent pas être brevetés par l’industrie pharmaceutique. Impossible pour Big Pharma de vous les faire payer à prix d’or. Vous pouvez même les trouver directement dans la nature ou les mettre dans votre assiette !

Mais, avant de vous en dire plus, permettez-moi de me présenter.

Je suis Marie Gauthier et je dirige depuis plusieurs années la publication Plantes & Bien-Être.

Dans cette revue de référence, nous publions les dernières avancées de la recherche sur les plantes médicinales mais aussi les remèdes ancestraux dont la science vient seulement de reconnaître l’efficacité.

Et, pour la première fois, nous avons décidé d’en faire profiter le grand public dans un ouvrage unique :

178 REMÈDES NATURELS que la médecine ne connaît pas encore

Valeur : 29 euros

Ce livre recense les solutions naturelles à portée de main qui pourraient vous éviter les médicaments ou les traitements radicaux comme :

  • Problème de sommeil: en seulement 3 mois, la prise de somnifères augmenterait votre risque d’Alzheimer de 51% !24 Essayez plutôt le pavot de Californie, réputé pour son effet « hypnotique » (qui induit l’endormissement) et sans danger.  Posologie en page 56.
  • MAL AU DOS ? Laissez les anti-inflammatoires au placard ! Pour soulager rapidement la douleur, appliquez un gel à base de piment de Cayenne (page 35). Mais vérifiez d’abord que vous n’avez aucune plaie sur la peau, sinon ça risque de piquer !
  • Le fruit frais de cet arbuste rampant était déjà utilisé par les guérisseurs amazoniens comme ANTIDIABÉTIQUE NATUREL. Ses effets viennent d’être confirmés par plusieurs études sur l’animal25 et chez l’homme26. Vous le trouverez au rayon Fruits exotiques (détail en page 78).
  • Pour limiter les marques du temps sur votre visage, essayez ce sérum générant fait maison avec des huiles végétales et trois huiles essentielles (recette en page 47).
  • Pour stopper une fringale sans prendre un gramme, inhalez de l’huile essentielle de clou de girofle. Cela trompera la faim. D’autres conseils naturels pour perdre du poids en pages 67 à 73.
  • Ce régime alimentaire apporterait des améliorations pour 43 maladies comme l’arthrose, la spondylarthrite ankylosante, l’asthme… Il serait même efficace chez 8 personnes sur 10 souffrant de polyarthrite rhumatoïde (à découvrir en pages 181 à 187).

En page 141, vous découvrirez aussi le nom de la NOUVELLE SUBSTANCE « ANTIDIABÈTE » dont je vous ai parlé plus haut.

Voilà pourquoi, à l’occasion de sa parution, j’ai décidé de vous l’offrir EN CADEAU.

Si vous me le demandez aujourd’hui, je vous envoie GRATUITEMENT
ce livre de 216 pages

Pourquoi une telle démarche ?

Permettez-moi une parenthèse personnelle.

J’ai grandi dans une famille de pharmaciens. Depuis mon enfance, j’ai été « biberonnée » aux médicaments de synthèse. Je sentais bien que ce n’était pas bon pour moi. Mais je ne savais pas comment faire AUTREMENT.

Et, pendant trop longtemps, je suis passée à côté de la puissance des remèdes naturels.

Ce n’est que depuis quelques années que j’ai pu m’initier à leur utilisation, au contact de spécialistes de la santé naturelle.

J’ai, hélas, perdu trop de temps à m’intoxiquer avec des médicaments chimiques.

Pourtant, LA SOLUTION ÉTAIT LÀ, à portée de la main.

Je réalise que c’est désormais une chance exceptionnelle d’avoir accès à toutes ces informations. Et je souhaiterais en faire profiter un maximum de personnes.

Car j’ai bien conscience que vous pouvez difficilement compter sur votre médecin pour vous aiguiller vers des solutions alternatives aux médicaments.

J’ose même dire que, malheureusement, la plupart des médecins ne peuvent pas vous prescrire des remèdes naturels.

Pourquoi les médecins ne prescrivent pas de remèdes naturels

Si vous vous intéressez au cursus d’un étudiant en médecine, vous constaterez que les remèdes naturels ne sont pas au « programme ».

Sur les bancs de la faculté de médecine, on apprend le nom des molécules chimiques, leurs effets sur l’organisme, sur les virus, les bactéries, …etc.

Tout cela DANS UN SEUL BUT : savoir prescrire des médicaments de synthèse, c’est-à-dire des médicaments issus de l’industrie pharmaceutique.

Il n’est jamais (ou trop peu) question de plantes médicinales ou de nutrition.

Une fois son diplôme en poche, le jeune médecin est fin prêt à délivrer des ordonnances qui rempliront les poches de l’industrie pharmaceutique.

Et cela fait des années que ça dure.

Voilà pourquoi, trop souvent, les médecins ne sont pas en mesure de vous prescrire des remèdes naturels : peu d’entre eux les maîtrisent.

Cela ne veut pas dire pour autant que vous devez continuer à en être privé.

J’ai fait en sorte que cette situation change.

Vous allez avoir à disposition les remèdes naturels validés par la science mais que la médecine n’utilise pas encore (ou pas assez).

Prenez le cas de l’hypertension : pour faire baisser la pression artérielle, on continue de prescrire aux malades des diurétiques, des bêtabloquants, des inhibiteurs calciques…etc.

Et pourtant, c’est loin d’être suffisant pour en finir avec l’hypertension !

C’est ce qu’ont découvert des chercheurs de l’Université d’Alabama.

Comment en finir avec l’hypertension ?

Pendant six ans, ces scientifiques ont suivi 27 000 Américains de plus de 45 ans27. Plus de la moitié d’entre eux prenait un traitement antihypertenseur.

Malgré l’efficacité du traitement, ils ont découvert qu’il y avait eu 2,5 fois plus d’AVC chez les personnes prenant au moins trois antihypertenseurs que chez ceux ne suivant aucun traitement.

Cela signifie que, même si votre tension baisse grâce aux médicaments, vous aurez toujours plus de risques de faire un AVC que si vous aviez naturellement une bonne tension.

La raison en est simple : avec les médicaments, on ne guérit pas l’hypertension.

Dans le chapitre Hypertension ? Mettez le « tueur silencieux » hors d’état de nuire, vous découvrirez comment retrouver naturellement une « bonne » tension :

  • Les 5 facteurs de risque à connaître sur le bout des doigts. Cochez ceux qui vous concernent et suivez nos conseils pour vous en débarrasser : en supprimant un de ces cinq facteurs, vous pourriez même faire de sérieuses économies.
  • Le top 8 des plantes contre l’hypertension : certaines plantes font naturellement baisser la tension comme l’ail. Mais d’autres plantes agissent aussi sur votre rythme cardiaque ou sur la souplesse de vos artères.
  • Certaines huiles essentielles peuvent vous aider à diminuer votre pression artérielle en agissant sur le principal déclencheur de l’hypertension. Tous les détails en page 149.
  • Les six règles d’or à appliquer dans votre quotidien pour enfin attaquer le mal à la racine.

En suivant tous ces conseils, vous n’aurez plus à craindre votre prochaine visite chez le médecin.

Dans ce livre « 178 REMÈDES NATURELS que la médecine ne connaît pas encore », vous découvrirez aussi :

Les plantes qui protègent la prostate

Les médicaments contre les problèmes de prostate auraient des effets catastrophiques sur votre vie intime.

Les traitements médicamenteux comme le finastéride peuvent provoquer un effondrement de la libido et une dysfonction érectile28. Le pire, c’est que, chez certains patients, ces effets subsistent même après l’arrêt du traitement29 !

On oublie trop souvent de dire aux patients que certaines plantes auraient déjà fait leurs preuves pour l’hypertrophie de la prostate (à retrouver dans les pages 163 à 172) :

  • L’ortie n’en finit pas d’étonner les chercheurs. Plus de 20 études ont démontré qu’un extrait de sa racine améliorerait les symptômes cliniques de l’hypertrophie bénigne de la prostate.
  • L’écorce de cet arbre est traditionnellement utilisée par les tribus d’Afrique du Sud pour agir contre la « maladie du vieil homme ». Le Pygeum africanum aide la vessie à se contracter et ralentirait la croissance des cellules de la prostate.
  • La courge aiderait à réduire les symptômes urinaires et la croissance des cellules de la prostate. A condition de consommer la bonne partie de ce légume !
  • Ce produit de la ruche améliorerait de 85% les symptômes urinaires après 3 mois de traitement.

Dans notre chapitre consacré à la prostate, notre expert vous révèle aussi sa recette à base d’huiles essentielles : en massant le bas ventre avec ce mélange, vous laissez les huiles essentielles traverser votre peau pour atteindre la prostate de façon ciblée et la décongestionner.

Je vous le disais, les approches naturelles peuvent aussi faire la différence sur des maladies graves. C’est le cas du cancer.

Cancer : ce qu’ils ne vous disent pas

Dès qu’on parle solutions naturelles face au cancer, tout le système médical se met à crier au loup.

On s’inquiète que les patients renoncent aux traitements conventionnels pour se soigner uniquement avec de la « poudre de perlimpinpin ».

A force de détourner le regard, les médecins privent pourtant les malades de solutions de soutien incomparables comme :

  • Le top 5 des aliments protecteurs : certains agissent en affamant la tumeur car ils bloqueraient l’angiogenèse, c’est-à-dire l’afflux de sang nourricier vers les cellules cancéreuses.
  • En cas de radiothérapie, l’huile essentielle de niaouli aide à protéger votre peau de graves brûlures. Et juste après la séance, appliquez cette huile solaire sur la zone irradiée pour aider à réparer la peau.
  • Certains champignons aident à soutenir l’immunité. C’est le cas du maïtaké, du shiitaké et du reishi. Des chercheurs néozélandais ont prouvé qu’à partir de 5gr par jour, la supplémentation en reishi permettrait d’augmenter de 50% le niveau de nos cellules naturelles tueuses, chargées d’attaquer les cellules tumorales ou infectées.30 31
  • Si vous devez subir une chimiothérapie, il est indispensable de protéger votre foie et de l’aider à se débarrasser des toxines. Pour cela, donnez la priorité au desmodium, la plante qui soulagent les foies intoxiqués par les médicaments.

Vous découvrirez toutes les posologies exactes et les autres solutions oubliées par notre système médical dans le chapitre Mieux s’armer contre le cancer.

Vous allez voir que, face au cancer, vous pouvez mettre en place un véritable plan de bataille et espérer :

  • Retrouver l’énergie qu’il vous manquait pour vous battre contre la maladie ;
  • Purifier votre corps des toxines accumulées avec les traitements ;
  • Vous libérer du stress et de l’anxiété qui entravent la guérison ;
  • Booster votre système immunitaire pour l’aider à tuer les cellules cancéreuses ;
  • Arrêter de nourrir le cancer en changeant vos habitudes alimentaires.

Dans ce livre, nous vous dévoilons ce que les Autorités de santé oublient de nous dire sur les conséquences désastreuses de notre mode de vie, et comment les éviter.

Cette habitude tue vos yeux à petit feu

Depuis des années, les experts nous affirment qu’il n’y a rien à faire contre les maladies de l’œil comme la cataracte, le glaucome ou la DMLA (la dégénérescence maculaire liée à l’âge) : en vieillissant, vous seriez condamné à développer l’une de ces maladies handicapantes.

Le risque serait encore plus important si vous avez des antécédents familiaux, si vous fumez ou si vous êtes diabétique.

Vous seriez réduit à assister, impuissant, à votre propre descente aux enfers : diminution du champ de vision, perte progressive de la vue et, dans les cas les plus graves, cécité totale.

Mais ils se trompent.

En supprimant une simple habitude quotidienne, vous pourriez peut-être éviter la maladie et même espérer la stopper. Sans le savoir, vous faites peut-être en ce moment le contraire de ce qu’il faudrait.

Et tout ça se passe… dans votre assiette !

Une étude américaine32 vient de révéler qu’une habitude de consommation répandue dans les pays occidentalisés ruinerait la santé de nos yeux.

En supprimant certains aliments de vos repas, vous pourriez stopper les dommages causés sur la rétine. Mais votre ophtalmologue vous en a-t-il déjà parlé ?

Nous vous disons tout dans le chapitre Les plantes au secours de vos yeux.

Et notre expert vous donne aussi son « kit de survie pour les yeux » avec les plantes utiles en cas de conjonctivite, orgelet mais aussi pour des maladies plus graves comme la DMLA ou la cataracte.

Bouclier naturel contre Alzheimer

Que diriez-vous si une simple boisson pouvait augmenter vos chances de rendre votre cerveau résistant à Alzheimer ?

Ce secret de santé pourrait vous aider à augmenter le nombre de vos cellules cérébrales, éviter les pertes de mémoires et même écarter les maladies neurodégénératives.

C’est ce qu’aurait découvert une équipe de chercheurs allemands de l’Université de médecine de Berlin33.

Au cours d’une étude en double-aveugle, ils ont administré à des adultes un nutriment présent en grande quantité dans cette boisson. L’autre moitié du groupe recevait un placebo.

Au bout de 26 semaines, SEULS ceux qui prenaient ce nutriment naturel avaient été capables de :

  • INVERSER les signes de vieillissement du cerveau ;
  • AUGMENTER leur performance intellectuelle ;
  • Et même de RETROUVER leurs souvenirs.

Comment est-ce possible ?

Il s’avère que ce nutriment végétal serait capable d’inverser la perte de mémoire en alimentant votre hippocampe (la zone de votre cerveau responsable des souvenirs).

Il serait aussi capable de réparer vos neurones.

Mais le plus important, c’est qu’il pourrait restaurer la barrière de protection du cerveau contre la démence sénile34.

Les médecins l’appellent la « barrière hémato-encéphalique » et c’est l’un des chefs d’œuvre les plus étonnants du corps humain.

Elle agit comme un rempart naturel de protection du cerveau contre les agents extérieurs qui pourraient causer la démence sénile.

shutterstock_85903378[1]

Mais après des décennies d’attaques répétées, ces ennemis externes finissent par la fragiliser et par créer des brèches dans ce mur de protection.

Et, si vous avez 60 ans ou plus, ça signifie que les vrais problèmes commencent.

Une fois qu’ils ont franchi cette barrière, ces agresseurs font des ravages.

Ils forment une plaque, se collent à votre cerveau et détruisent vos neurones.

Une fois qu’elle est fissurée, votre barrière hémato-encéphalique ne peut plus se réparer d’elle-même.

Par chance, la substance naturelle contenue dans cette boisson pourrait réparer les fissures. Et empêcher la maladie d’Alzheimer de s’installer.

Nous vous révélons le nom de cette susbtance étonnante en page 116 et dans quelle boisson la trouver. Mais, pour espérer avoir des effets suffisants, mieux vaut privilégier un complément alimentaire. Nous vous indiquons la posologie exacte.

Détox : faites-vous cette erreur courante ?

Parabène, glyphosate, mercure, dioxines, bisphénol A…

La liste des substances dangereuses pour notre santé n’en finit pas de s’allonger.

La bonne nouvelle, c’est que votre corps est armé pour se débarrasser de nombreuses substances toxiques.

Voilà pourquoi je tiens à ce que vous portiez une attention particulière à notre chapitre consacré à la détox des profondeurs.

Si vous suivez les conseils détox de la plupart des magazines de santé, vous ferez ce qu’il faut pour drainer votre foie, votre sang, votre intestin. C’est bien pour raviver son teint ou retrouver un peu d’énergie.

Mais parfois cela ne suffit pas !

Car on oublie une chose importante : le sang n’est pas le seul fluide à transporter des déchets.

Dans notre corps, il existe un autre liquide qui véhicule de nombreuses toxines : c’est la lymphe35.

Si vous ne drainez pas votre système lymphatique, les substances toxiques risquent de rester piégées au cœur de vos cellules. Cela crée un terrain favorable pour des maladies comme Alzheimer, Parkinson, les maladies auto-immunes, etc…

Suivez notre plan en 3 phases pour fluidifier votre lymphe et expulser vos toxines vers la sortie.

La cure commence avec la stimulation des organes-filtres (rein, foie). Consommez durant 15 jours les plantes hépatorénales suivantes : pissenlit (racine), romarin et verge d’or.

Toutes les précisions sur les quantités souhaitables et la possibilité d’utiliser également des gélules de Chardon-Marie figurent bien sûr dans ce chapitre.

Puis vient le drainage en profondeur (avec la racine de bardane, l’aunée et le chrysantellum) et surtout, dans un dernier mouvement, il vous faudra ruser avec les toxiques.

Vous découvrirez comment la chlorella et l’ail des ours peuvent vous aider à berner les molécules toxiques, direction : dehors !

Vous verrez également comment des bains dérivatifs, à condition qu’ils soient bien pratiqués, peuvent soulager la saturation des organes filtres.

Un arsenal de solutions pour être mieux armé face à la maladie

Voici quelques autres exemples de ce que vous découvrirez dans les pages de « 178 REMÈDES NATURELS que la médecine ne connaît pas encore » :

  • Les deux trésors de la vigueur masculine

Il s’agit de deux remèdes ancestraux dont la science vient de prouver l’efficacité sur les problèmes de virilité. Le premier, utilisé depuis des millénaires en médecine ayurvédique (médecine indienne), permettrait d’obtenir des résultats durables sur les problèmes érectiles au bout de seulement 3 mois de traitement. Le second est connu en médecine traditionnelle chinoise pour les problèmes de dysfonction sexuelle. Tous les détails et la posologie précise en page 164.

  • Ventre qui déborde : attention danger.

Si vous avez un gros ventre, vous ne devriez pas seulement vous inquiéter pour votre silhouette. Cela peut cacher un problème de santé beaucoup plus grave, qu’on appelle le « syndrome métabolique ». Découvrez notre plan d’actions anti-bedaine en pages 74 à 81. Et ça commence par une mesure alimentaire : évitez de manger ces aliments que les anglo-saxons appellent la « menace blanche ».

  • Lyme : efficace dans 70% des cas.

Selon le Dr Horowitz, spécialiste mondial de la maladie de Lyme, son protocole de désintoxication aurait été efficace pour 70 % de ses patients ! 30 à 60 gouttes par jour d’un mélange de cumanda, d’enula et de samento (griffe du chat). Tous les détails en pages 128 à 130.

  • URGENT – Si vous possédez un chien ou un chat, ce poison se cache peut-être dans votre maison.

Certains produits contre les puces et les tiques seraient des bombes à Fipronil. Ils en contiendraient 100 fois plus que la dose maximale indiquée par l’Anses36. En page 106, vous obtiendrez toutes les astuces naturelles d’une vétérinaire pour traiter efficacement votre animal de compagnie sans risquer de vous intoxiquer.

  • L’arbre qui protège le cerveau

Cette espèce végétale a survécu aux plus grands cataclysmes et même à la bombe d’Hiroshima. Son secret ? Une forte teneur en polyphénols qui assure une bonne oxygénation de votre cerveau et aide à le préserver du vieillissement (page 41).

  • Pour garder une mémoire d’éléphant, faites comme eux…

Au Sri Lanka et dans l’Himalaya, la gotu kola est réputée être la plante de la jeunesse. Les éléphants de ces régions en tireraient leur longévité et leur mémoire exceptionnelles. Derrière la légende se cache une réalité : son effet protecteur face au déclin cognitif vient d’être confirmé par de récentes publications. (page 43).

  • Marre d’être TOUJOURS FATIGUÉ? Osez la plante des Vikings !

Elle avait la réputation de leur donner force et vigueur et des études ont prouvé son efficacité en cas de burn-out. Mais ne la prenez pas après le déjeuner : elle est tellement énergisante qu’elle pourrait vous empêcher de passer une bonne nuit. A découvrir en page 59.

Avec tout ce que ce livre contient, vous serez armé pour affronter ce que la vie vous réserve… aujourd’hui ou demain.

Quand vous recevrez votre livre, plongez-vous dedans immédiatement. Je suis convaincue que dès les premières minutes de lecture, vous découvrirez de quelles mauvaises habitudes vous pouvez déjà vous débarrasser pour aller mieux.

Vous verrez qu’il est écrit dans un langage simple et compréhensible par tous.

Il a été conçu pour vous offrir un maximum de confort de lecture. Il est aussi richement illustré pour que vous puissiez voir de vos yeux ces remèdes naturels.

Nous avons aussi organisé les chapitres par maladie afin vous puissiez rapidement accéder à la section qui VOUS concerne.

N’hésitez pas à partager ces précieux conseils avec votre famille et vos amis les plus chers.

Vous pourrez même montrer ce livre à votre médecin : je suis sûre qu’il sera impressionné par tout ce qu’il contient !

Comment recevoir votre livre cadeau

Sachez que ce livre n’est pas disponible sur Internet : vous ne le trouverez pas sur le site de la Fnac ou sur Amazon.

Il a été réalisé en exclusivité pour Plantes & Bien-Être.

Et je vous l’envoie en cadeau, à mes propres frais, pour tout abonnement d’essai à la publication.

Dans Plantes & Bien-Être, vous découvrez chaque mois les plantes qui aident, soulagent, apaisent.

Vous vous initiez aux secrets des derniers herboristes de France, menacés de disparition depuis la suppression de leur diplôme en 1941.

Vous apprenez à réaliser vos propres remèdes à partir de plantes fraîches, de racines, d’huiles essentielles. Évidemment, nous vous recommandons de consulter votre médecin traitant avant toute prise de décision concernant votre santé.

En rejoignant la communauté de Plantes & Bien-Être, vous vous donnez une chance, vous-aussi, de choisir une autre voie et de transmettre ce précieux savoir à vos enfants.

Initiez-vous aux secrets de la nature

Sans attendre de vous compter parmi nos lecteurs réguliers, j’aimerais partager avec vous quelques solutions naturelles dévoilées dans notre revue :

  • En cas d’otite, massez le pourtour de l’oreille et la gorge avec une préparation avec un mélange d’huile végétale et d’huile essentielle de tea tree (attention quelques gouttes suffisent !).
  • Solution d’urgence pour les TORTICOLIS : le narcisse rouge agit aussi bien sur les torticolis aigus que sur les douleurs et contractures cervicales chroniques.
  • Contre le psoriasis, il existe deux panacées hydratantes et anti-inflammatoires : le gel d’aloe vera et le macérât de millepertuis.
  • Le bourgeon de cassis jouerait un rôle de « cortisone naturelle » qui permet d’enrayer les allergies et les inflammations.
  • Du cumin noir pour huiler votre cerveau : l’huile de cette graine protègerait les fonctions de la mémoire et de l’apprentissage chez les personnes âgées à raison de 500 mg par jour pendant neuf semaines37.
  • Pour arrêter le tabac, inutile de vous ruiner en patchs et autres substituts de nicotine. Le kudzu, une plante venue d’Extrême-Orient, serait aussi efficace que tous les traitements vendus à prix d’or en pharmacie.
  • En cas d’hématome, utilisez de l’huile essentielle d’hélichryse. Elle contient des italidones, qui seraient capables de résorber l’hématome.
  • FUITES URINAIRES ? Contre toute attente, la meilleure alternative pour éviter les « accidents » serait… une tisane. Buvez, pendant 10 jours, 2 à 3 tasses par jour d’une infusion de busserole, d’aigremoine, de mélisse et d’achillée millefeuille.

J’arrête là cette liste car il me faudrait des pages et des pages pour énumérer les innombrables bienfaits des plantes pour les articulations, la circulation, les artères, le sommeil, les neurones, la digestion, la lutte contre le cancer, la vessie, la prostate, le moral, les cheveux, les yeux ou la peau (et bien d’autres encore).

Chaque numéro fait 24 pages et comprend aussi un dossier complet sur une maladie ou une pathologie avec la liste des plantes recommandées et un tableau récapitulatif des remèdes (avec la forme de la plante, la posologie, les contre-indications).

Vous ne trouverez aucune publicité dans les pages de Plantes & Bien-Être.

Nous avons fait le choix de rester indépendants vis-à-vis des laboratoires et des annonceurs publicitaires. Ainsi nous pouvons garantir une information 100% neutre et sans conflit d’intérêts.

Ce sont les contributions de nos abonnés qui constituent l’essentiel de nos revenus.

Nous proposons donc l’accès à Plantes & Bien-Être sous forme d’abonnement annuel.

Le tarif d’abonnement pour un an (12 numéros) est normalement de 39 euros pour la version électronique.

Mais, en demandant aujourd’hui votre livre cadeau « 178 REMEDES NATURELS que la médecine ne connaît pas encore », je vous offre en plus une réduction immédiate de 50% sur votre abonnement à la revue Plantes & Bien-Être.

Offre de lancement : votre livre offert et 50% de réduction

Vous pouvez donc accéder à Plantes & Bien-Être pendant un an dès 19 euros au lieu de 39 euros et vous recevez immédiatement en cadeau votre livre électronique.

LE TOUT DÈS 19€ !

Cela vous revient à moins de deux euros par mois pour recevoir, dans votre messagerie, une revue truffée de conseils utiles dont votre médecin n’a peut-être même pas connaissance.

Au fur et à mesure des numéros, vous allez pouvoir vous constituer une véritable bibliothèque sur les remèdes à base de plantes médicinales.

Conservez tous vos numéros au format papier

Pour conserver toutes ces précieuses informations, vous pouvez choisir de les imprimer sur votre imprimante personnelle. En effet, vous recevez vos numéros directement sur votre message électronique en format imprimable.

Mais chaque numéro fait 24 pages. L’imprimer peut coûter cher, à la longue, et il n’est pas toujours facile d’archiver des feuilles volantes.

C’est pourquoi j’ai souhaité vous proposer une solution beaucoup plus pratique pour conserver soigneusement tous vos numéros.

Si vous le souhaitez, vous pouvez demander à recevoir en plus Plantes & Bien-Être chez vous en format papier, imprimé et soigneusement relié.

Pour couvrir les frais d’impression et d’envoi personnalisé à votre adresse, je ne vous demanderai qu’une participation de 1,25 euros par numéro. Cela représente 15 euros par an pour recevoir vos douze numéros, directement chez vous.

L’abonnement papier est donc accessible dès 34 euros par an pour la France métropolitaine : cela inclut l’abonnement spécial à 19 euros plus 15 euros de frais d’impression et d’envoi. Et vous recevrez également tous vos numéros au format électronique dans votre boîte e-mail.

Si vous habitez en dehors de la France métropolitaine, ne vous inquiétez pas, nous avons tout prévu. Vous avez la possibilité de recevoir vos numéros papier dans votre boîte aux lettres moyennant un coût supplémentaire d’acheminement.

Êtes-vous maintenant prêt à recevoir votre livre « 178 REMEDES NATURELS que la médecine ne connaît pas encore » ?

Vous trouverez un lien en bas de ce message pour vous inscrire et demander votre cadeau.

Mais avant il y a une dernière chose que je dois vous dire…

En rejoignant le cercle des membres de Plantes & Bien-Être, vous faites un choix décisif pour votre vie.

Je ne veux donc pas que vous fermiez ce message sans avoir eu la chance d’essayer.

Voilà pourquoi, quand vous vous abonnez à Plantes & Bien-Êtrevous prenez ZÉRO RISQUE.

Laissez-moi vous expliquer…

ZÉRO RISQUE pour vous

Quelques instants après votre inscription, vous recevrez un e-mail de confirmation avec le lien vers votre livre électronique « 178 REMEDES NATURELS que la médecine ne connaît pas encore ».

Puis, chaque mois, vous recevrez votre nouveau numéro de Plantes & Bien-Être, rempli à ras-bord de conseils pratiques, de solutions inédites et d’avis de spécialistes, experts et thérapeutes expérimentés sur les grandes maladies de notre temps.

Si les 3 premiers numéros de Plantes & Bien-Être ne vous donnent pas 100% de satisfaction, contactez simplement notre service clients et demandez un remboursement.

En effet, pendant les trois mois suivant votre souscription, nous vous remboursons chaque euro de votre abonnement SUR SIMPLE DEMANDE.

Et ce n’est pas tout. Vous pourrez également conserver votre livre « 178 REMEDES NATURELS que la médecine ne connaît pas encore » ainsi que tous les numéros déjà reçus, en remerciement de votre confiance.

Permettez-moi d’insister.

Si, pendant les 3 premiers mois, vous n’êtes pas TOTALEMENT SATISFAIT de Plantes & Bien-Être

Si vous ne voyez aucun changement sur votre santé…

Si vos proches ne remarquent aucune différence

…faites-le-nous simplement savoir et nous vous rembourserons intégralement.

C’est la meilleure garantie que je puisse vous offrir.

Il y a cependant UNE restriction. Il s’agit d’une offre de lancement à saisir maintenant.

Saisissez cette offre de lancement MAINTENANT

Notre nouveau livre vient de paraître et c’est à cette occasion que je vous propose :

  • AVANTAGE N°1 : votre livre « 178 REMEDES NATURELS que la médecine ne connaît pas encore» OFFERT
  • AVANTAGE N°2 : une réduction de 50% sur votre abonnement à Plantes & Bien-Être soit 20€ d’économie IMMÉDIATE
  • AVANTAGE N°3 : La garantie SATISFAIT OU REMBOURSÉ pendant 3 mois

En vous inscrivant AUJOURD’HUI, vous avez la certitude de bénéficier de ces 3 avantages.

Mais je ne suis pas sûre de maintenir cette offre dans les prochains mois.

Pour vous abonner, c’est très simple. En cliquant sur le lien en bas de ce message, vous serez redirigé vers notre formulaire d’abonnement sécurisé.

Vous pourrez choisir le mode de paiement qui vous convient. Si vous choisissez de payer par carte bancaire, sachez que toutes vos informations de paiement sont cryptées et sécurisées.

Vous avez aussi la possibilité de payer par prélèvement (mandat SEPA).

Cette nouvelle norme de paiement européenne nécessite une certification spéciale, délivrée seulement à un petit nombre d’entreprises à la pointe de la sécurité en termes de paiement. Je suis donc très fière de pouvoir la proposer.

Avec le paiement par prélèvement SEPA, vous accédez en plus à Plantes & Bien-Être au meilleur prix.

Et ce mode de paiement vous offre une garantie supplémentaire sur votre abonnement : vous avez même la possibilité d’être remboursé, sans frais, par votre banque, jusqu’à 8 semaines après le paiement (c’est bon à savoir, même si de notre côté, nous vous garantissons ce remboursement pendant 12 semaines).

Vous avez déjà consacré beaucoup de temps à la lecture de cette lettre.

Tout ceci n’est que le début du chemin.

Avec ce livre événement, vous avez la possibilité d’appuyer sur le bouton REDÉMARRAGE de votre santé.

Maintenant c’est à vous de voir.

  • Soit vous continuez comme avant et vous vous contentez des ordonnances bien huilées de votre médecin.
  • Soit vous vous donnez les moyens de reprendre le contrôle de votre santé et de vous informer concernant des alternatives de pointe, moins agressives et plus respectueuses de votre corps et ainsi pourvoir décider de ce qui est bon pour vous en toute connaissance de cause.

J’espère de tout cœur que vous prendrez la bonne décision pour votre santé et pour celle de vos proches.

Bien à vous,

Signature_Marie-Gauthier[1]

Directrice de Plantes & Bien-Être

PS : les lecteurs de Plantes & Bien-Être sont enthousiastes, et ils nous le font savoir ! Voici un extrait de témoignages spontanés :

« Chaque article apporte sa touche de couleur et d’amour de la nature et en prime nous bénéficions de recettes à expérimenter »

J’adore.  Riche en informations.  Contenu très diversifié.  Un bel alliage de l’herboristerie et l’aromathérapie. Chaque article apporte sa touche de couleur et d’amour de la nature et en prime nous bénéficions de recettes à expérimenter pour bien nous imprégner des bienfaits des plantes pour notre santé.  Une revue indispensable pour moi.

Merci de votre générosité et puisses cette revue vivre longtemps !

Lucie G

« Je remercie Plantes & Bien-Être et ses intervenants pour nous aider à faire perdurer le savoir de nos anciens »

Je suis pharmacien et passionné depuis toujours par les médecines douces et les plantes. Souvent frustré de ne pas pouvoir ouvrir une herboristerie car la législation et l’ordre des pharmaciens nous l’empêche, je vais créer mon herboristerie dans ma pharmacie et redonner un sens à mon métier.
Je m’inspire de vos articles et me sens investi d’une mission “faire perdurer le savoir de nos anciens”
Merci à tous vos intervenants et à votre rédaction de Plantes & Bien-Être pour nous aider dans cette démarche.

Stéphane B

« Je n’ai jamais eu autant envie de vieillir, quel plaisir ! »

J’attends chaque numéro avec impatience. J’ai rarement trouvé de textes de ce genre me plaisant autant. Pour moi, Plantes & Bien-Être est voué à un grand succès.

Je n’ai encore jamais eu autant envie de vieillir, quel plaisir !

Bravo, continuez !!!

Norbert D

« Un grand merci à toutes les personnes concernées, je suis très contente de cette revue »

Je suis très contente de votre revue Plantes & Bien-Être. Tout ce qui touche le naturel m’intéresse bravo continuez comme ça. Le bénéfice que la nature nous apporte pour notre santé est incroyable, un grand merci à toutes les personnes concernées.

Yvonne C

« Que du plaisir à lire Plantes & Bien-Être, riche en conseils, description et utilisation des plantes »

Que du plaisir à lire Plantes & Bien-Être, une revue riche en conseils sur les plantes, avec leur description précise, leur utilisation appropriée et même les mises en garde. J’ai appris à retrouver un meilleur sommeil en prenant des granules homéopathiques de Valériane (introuvable en plante ou alors avec alcool incorporé) suivi 1/4 d’heure après, d’une infusion de Passiflore. Par ailleurs, j’utilise l’argile verte en cailloux et poudre depuis 39 ans. Celle -ci peut accompagner l’utilisation des plantes si on respecte la façon de la préparer, de la poser et le temps de pose. Elles peuvent être complémentaires et assurent ainsi une meilleure efficacité et une guérison plus rapide au final. Merci aux plantes et aussi à votre ténacité à tenir tête à tous ceux qui veulent les anéantir !

Béatrice C.

Sources:

[1] ANSM_Analyse-Ventes-Medicaments_2013

[2] Hui Dong, Nan Wang, Li Zhao, and Fuer Lu. Berberine in the Treatment of Type 2 Diabetes Mellitus: A Systemic Review and Meta-Analysis. Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine, vol. 2012, Article ID 591654, 12 pages, 2012

[3] Dugic T, Causevic A, Bego T, Malenica M, Veliga-Asimi Z, Pearson ER & Semiz S (2016). Organic cation transporter 1 variants and gastrointestinal side effects of metformin in patients with Type 2 diabetes. Diabetic Medicine. Volume 33, Issue 4, 511 (4).

[4] Aroda VR, Edelsein SL, Goldberb, RB, Knowler WC, Marcovina SM, Orchard TJ, Bray GA, Schae DS, Marinella, Temprosa, G, White NH, Crandall JP (2016). Long-term Metformin Use and Vitamin B12 Deficiency in the Diabetes Prevention Program Outcomes Study. The Journal of Clinical Endocrinology and Medicine. V101, Issue 4. DOI: http://dx.doi.org/10.1210/jc.2015-3754

[5] Lalau JD.  Drug Saf 2010; 33: 727-40

[6] Erectile Dysfunction and Low Sex Drive in Men with Type 2 DM: The Potential Role of Diabetic Pharmacotherapy. Hayder M. Al-Kuraishy1, Ali I. Al-Gareeb10.7860/JCDR/2016/19971.8996

[7] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25246411

[8] http://ceed-diabete.org/blog/les-vertus-cachees-de-la-metformine/

[9] http://applications.emro.who.int/imemrf/Pak_J_Pharm_Sci/Pak_J_Pharm_Sci_2013_26_5_859_863.pdf

[10] Akhondzadeh S et al, “Saffron in the treatment of patients with mild to moderate Alzheimer’s disease:a 16-week, randomized and placebo-controlled trial” in J Clin Pharm Ther. 2010 ; 35 : 581-588

[11] Berges R.R. et al., Treatment of symptomatic benign prostatic hyperplasia with beta-sitosterol: a 18-month follow-up, BJU Int., May, 85(7):842-6, PMID 10792163.

[12] Lee, J. et al. Effect of Ginkgo biloba Extract on Visual Field Progression in Normal Tension Glaucoma. J Glaucoma. 5-16-2012; View abstract.

[13] Lipid-lowering effect of berberine in human subjects and rats – https://doi.org/10.1016/j.phymed.2012.05.009

[14] Dong H, Zhao Y, Zhao L, Lu F. The effects of berberine on blood lipids: a systemic review and meta-analysis of randomized controlled trials. Planta Med. 2013 Apr;79(6):437-46

[15] . Berberine Suppresses Androgen Receptor Signaling in Prostate Cancer. Mol Cancer Ther. Aug 2011; 10(8): 1346–1356

[16] Michel de Lorgeril, Mikael Rabaeus, Beyond Confusion and Controversy, Can We Evaluate the Real Efficacy and Safety of Cholesterol-Lowering with Statins? Journal of Controversies in Biomedical Research 2015; 1(1):67- 92.Doi: http://dx.doi.org/10.15586/jcbmr.2015.11

[17] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29139315

[18] Unintended effects of statins in men and women in England and Wales: population based cohort study using the QResearch database

BMJ 2010; 340 doi: https://doi.org/10.1136/bmj.c2197

[19] https://link.springer.com/article/10.1007/s40262-019-00747-3

[20] http://www.bmj.com/content/357/bmj.j1909

[21] https://www.lepoint.fr/sante/savoir-dire-adieu-aux-ipp-12-12-2018-2278824_40.php

[22] https://bmjopen.bmj.com/content/7/10/e017739

[23] https://pharmacomedicale.org/medicaments/par-specialites/item/diuretiques-de-l-anse

[24] Benzodiazepine use and risk of Alzheimer’s disease: case-control study. BMJ 2014

[25] Tan MJ, Antidiabetic activities of triterpenoids isolated from bitter melon associated with activation of the AMPK pathway.  Chem Biol. 2008 Mar 15(3):263-73. doi: 10.1016/j.chembiol.2008.01.013.

[26] Grover JK, Yadav SP. Pharmacological actions and potential uses of Momordica charantia: a review. J Ethnopharmacol. 2004 Jul;93(1):123-32.

[27] https://www.sciencedaily.com/releases/2015/05/150529193554.htm

[28] https://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/52fc5ee485aa4eb6affe9031eae3a081.pdf

[29] https://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Finasteride-surveiller-le-risque-de-depression-et-d-idees-suicidaires-Point-d-information

[30] Chen X1, Hu ZP, Yang XX, Huang M, Gao Y, Tang W, Chan SY, Dai X, Ye J, Ho PC, Duan W, Yang HY, Zhu YZ, Zhou SF. Monitoring of immune responses to a herbal immuno-modulator in patients with advanced colorectal cancer. Int Immunopharmacol. 2006 Mar;6(3):499- 508.

[31] Gao Y1, Zhou S, Jiang W, Huang M, Dai X. Effects of ganopoly (a Ganoderma lucidum polysaccharide extract) on the immune functions in advanced-stage cancer patients. Immunol Invest. 2003 Aug;32(3):201-15

[32] Jean Mayer USDA Human Nutrition Research Center on Aging at Tufts University – 15 mai 2017

[33] https://n.neurology.org/content/85/16/1383.short

[34] https://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2015/09/28/resveratrol-alzheimers-disease.aspx

[35] https://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=drainage_lymphatique_th

[36] Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail.

[37] Sahak, Kabir, Abbas, Draman, Hashim, Hasan Adli. The Role of Nigella sativa and Its Active Constituents in Learning and Memory. Evid Based Complement Alternat Med. 2016;2016:6075679. doi: 10.1155/2016/6075679. Epub 2016 Feb 28

Pour consulter nos conditions générales de vente, cliquez ici.