N’écoutez plus ce qu’on vous dit sur le cancer


Chère lectrice,
Cher lecteur,

Je ne sais pas vous, mais j’ai l’impression que TOUT EST DEVENU CANCÉRIGENE.

C’est vrai : chaque année la liste des « cancérigènes probables » s’allonge un peu plus : le steak de bœuf, le saucisson, le saumon d’élevage, les biscuits apéritifs, les plats préparés, le sucre, le sel, les farines raffinées, les fruits (gorgés de pesticides)… Nos choix sont remis en question en permanence. On ne pourra bientôt même plus faire confiance à l’eau courante, comme aux États-Unis[1] !

Il faudrait tout éviter, se protéger de tout… comme si le cancer était à chaque coin de rue, prêt à nous sauter à la gorge !

Mais la vérité, c’est que tout est plus ou moins cancérigène, et qu’il ne faut pas confondre le degré de certitude et le niveau de risque – je reviendrai sur ces explications quand je vous dirai pourquoi fumer ou manger de la viande rouge ne  serait peut-être pas aussi cancérigène que l’on pense.

J’en ai assez de ce climat anxiogène


Voilà pourquoi ma lettre d’aujourd’hui ne ressemble à aucune autre. J’en ai assez de la désinformation, du climat anxiogène et des « fausses solutions » qui passent dans les médias officiels.

Aujourd’hui, je vais prendre un risque énorme pour moi, pour mes collègues et pour mon entreprise : je vais vous dire la vérité sur le cancer.

C’est un risque, car « l’industrie anticancer » pèse plusieurs milliards de dollars, et n’hésite pas à vous cacher des choses pour vous prescrire des TRAITEMENTS TOUJOURS PLUS CHERS, même s’ils ne sont pas nécessairement les plus efficaces – et même s’ils vous mettent parfois en danger.

Je m’attaque au sujet le plus brûlant et le plus grave de notre siècle. Car oui, le cancer est la plus violente des maladies. Elle prolifère à toute vitesse, et elle n’épargne personne.

Mais aujourd’hui, je vais vous donner deux informations qui pourront changer votre vie :

 

  • Pourquoi il ne faut plus craindre le cancer
  • Comment vous pourriez espérer éviter le cancer sans changer votre mode de vie

 

Dès que vous aurez ces deux réponses, vous ne vivrez plus dans la peur.

Vous ne craindrez plus de tomber malade dès que vous faites un écart.

Vous ne culpabiliserez pas si vous n’arrivez pas à arrêter de fumer ou si vous faites encore vos courses au supermarché.

Comment est-ce possible ? C’est parce que vous saurez la vérité :

Vous saurez que ce n’est pas LÀ que se joue votre survie.

Ça vous surprend ? Alors n’attendez pas pour lire la suite.

Pourquoi il ne faut plus craindre le cancer


Aujourd’hui, le cancer nous effraie pour deux raisons :

 

  1. La médecine conventionnelle ne comprend pas toujours pourquoi et comment il apparaît
  2. La médecine conventionnelle peine à le soigner : on endommage votre corps pour venir à bout des tumeurs – quand c’est possible

 

Vous le savez : nous n’en sommes qu’aux prémices de la lutte contre le cancer. Les moyens employés sont encore d’une barbarie insoutenable :

 

  • on vous mutile (chirurgie),
  • on vous empoisonne (chimiothérapie)
  • on vous brûle (radiothérapie)…

 

… avec tous les effets secondaires qui vont avec.

Souvent, les malades craignent davantage le traitement que le cancer en lui-même…

Mais tout ça, c’est le « pire » à propos du cancer. Vous connaissez sa violence et la violence des traitements « classiques »…

Si vous avez peur, c’est que vous ignorez beaucoup sur la vraie nature du cancer, et sur les avancées de la recherche alternative. Car oui, cet ennemi « invincible » (selon la médecine officielle) a des points faibles… des points faibles qu’on peut exploiter sans avoir recours aux traitements qui détruisent votre corps.

Et si je vous disais qu’à la fin de cette lettre, vous n’aurez plus peur du cancer ?

La raison est simple : il y a quelque chose, à propos du cancer, que vous ignorez.Tout un pan de son histoire vous a été caché, et je tiens à vous le révéler aujourd’hui.

Une histoire parallèle de la lutte anti-cancer


Il existe une histoire parallèle de la lutte anti-cancer. Une histoire restée secrète pendant trente ans, et qui vient tout juste d’être dévoilée. Elle commence comme une anecdote, une petite histoire, qui pourrait aujourd’hui faire basculer la « Grande Histoire ».

Tout commence en 1987. La Guerre Froide touche à sa fin. Une équipe de chercheurs américains travaille sur les bords de la rivière Yangtze, en Chine – alors un territoire ennemi des États-Unis.

Ces chercheurs sont l’élite de la recherche anti-cancer américaine. Tous de jeunes esprits, brillants et pleins d’espoir. Après des semaines à traquer un remède légendaire, ils font une découverte qui dépasse toutes leurs espérances.

Cette découverte est tellement importante qu’on parle de MIRACLE. Malgré la Guerre Froide, Américains et Chinois s’entendent pour continuer l’étude. La découverte est « trop importante » pour être sabotée.

Quelques mois plus tard, le miracle est avéré : selon des chercheurs, ce que les Américains ont découvert au bord de la rivière Yangtze pourrait diviser votre risque de cancer par deux.

Malheureusement, l’étude s’arrête peu de temps après. Les États-Unis rompent tout contact avec la Chine, suite au massacre de la Place Tiananmen (En 1989, une manifestation anti-corruption menée par des étudiants et des ouvriers a été réprimée dans le sang par l’armée chinoise, faisant plus d’une centaine de morts). Le gouvernement américain ordonne alors à ses chercheurs de rentrer sur le champ.

La plupart d’entre eux poursuivent leur carrière scientifique dans d’autres domaines. Ce qui s’est passé en Chine restera leur seule expérience dans la recherche anti-cancer « alternative ».

Mais l’un d’entre eux refuse d’abandonner… Marc Micozzi (prononcer micodzi), un jeune médecin américain d’origine franco-italienne, en est convaincu : la découverte de la rivière Yangtze est une percée historique contre le cancer. Il ne s’en doute pas encore, mais il est au début d’une aventure incroyable, et d’une carrière internationale.

Aujourd’hui, Marc Micozzi est considéré comme l’un des chercheurs les plus en pointe dans la lutte contre le cancer…

Le vrai tournant de sa carrière interviendra dix ans plus tard : après avoir vu de nombreux remèdes naturels se faire censurer par le gouvernement, Marc Micozzi se tourne vers la recherche indépendante. Il veut s’assurer qu’un jour, ces remèdes seront dévoilés au grand public.

C’est pourquoi je vous écris aujourd’hui : nous y sommes. Après 30 années de recherche, Marc Micozzi a terminé – sa retraite est imminente. Il est temps pour le grand public de découvrir son héritage : Un protocole de lutte anti-cancer complet, composé uniquement de remèdes naturels. 

Pourquoi la Nature déteste le cancer


Après la découverte de la rivière Yangtze, Marc Micozzi est bouleversé. Il a compris quelque chose d’essentiel sur le cancer : c’est une maladie contre-nature.

Prenez le temps d’y penser : si les cas de cancer explosent aujourd’hui, c’est parce que nous vivons plus loin de la nature que nous ne l’avons jamais été.

  • Nous vivons surtout en ville, dans un univers artificiel et bétonné
  • Nous ne mangeons presque plus de « vraie » nourriture, mais des plats transformés, recomposés et remplis d’additifs toxiques
  • Nous n’avons plus la même activité physique, les mêmes rythmes de vie et les équilibres de l’Ancien Temps

En somme, le cancer survient surtout quand nous nous éloignons de notre nature. Alors nos cellules commencent à dégénérer, à proliférer, à perturber le fonctionnement de notre organisme…

… Et la plupart du temps, cette perturbation s’aggrave jusqu’à causer la mort !

Le cancer n’est donc pas un mal naturel. C’est le signe que la vie qu’on mène n’est pas compatible avec notre biologie. À l’origine, le cancer est exceptionnellement rare dans la nature !

Et ce, d’ailleurs, pour une raison très simple…

La nature déteste le cancer.

Je sais que c’est une idée originale, déroutante même. Mais encore une fois, votre bon sens suffit à la comprendre : le cancer fait muter les cellules. Or, les cellules sont indispensables à la vie…

…Et la Nature encourage toujours la vie. Elle s’arrange pour qu’elle apparaisse, même dans les conditions les plus rudes… Il n’y a qu’à voir ces espèces animales capables de vivre dans les abysses, sur la banquise ou au milieu d’un désert brûlant !

Ce que je veux vous expliquer, c’est que votre corps n’est pas censé développer de cancer. La Nature n’a pas vocation à se saboter elle-même. Alors, quand un mal se déclare, elle s’arrange pour qu’il puisse être vaincu.

Voilà pourquoi il existe de nombreux remèdes naturels aussi efficaces que celui de la rivière Yangtze… souvent cachés sous vos yeux !

Un arsenal anti-cancer juste sous vos yeux


Si j’ai commencé mon histoire avec cette fameuse rivière Yangtze, cachée au fin fond de la Chine, ce n’est pas par hasard.

Cette découverte, qui selon les scientifiques américains, pourrait réduire votre risque de cancer par deux, n’était que la première d’une longue liste pour Marc Micozzi.

Après son retour de Chine, il s’est juré de consacrer sa vie à trouver le remède au cancer. Et c’est ce qu’il a fait : le jeune médecin a travaillé plus de 30 ans jusqu’à devenir un des meilleurs experts du cancer au monde.

Il s’est rendu aux quatre coins du monde, de la Taïga sibérienne aux île du Pacifique, de l’Argentine au Japon, pour dresser la liste de tous les remèdes naturels qui pouvaient contribuer à combattre le cancer.

Pendant toutes ces années, alors que d’autres menaient des expériences au fond d’un laboratoire… lui était sur les routes, parfois jusqu’à l’épuisement, à mener son incroyable quête. Et ce qu’il a découvert dépasse l’entendement.

Parmi ses découvertes, certaines paraissent incroyablement simples, et proches de nous… mais personne à part lui n’aurait pensé à vérifier leurs vertus anti-cancer !

Voici quelques exemples :

  • Ce végétal très utilisé à Noël, que vous aurez sans doute chez vous, serait une bombe anticancer que la plupart des médecins ignorent !
  • Cette vitamine, donc on nous parle sans arrêt à la télé… et qui, prise en intraveineuse, donnerait des résultats exceptionnels sur des patients déjà malades du cancer !
  • Ce nutriment miracle, accessible partout, pour tous et gratuitement, ferait baisser le risque de cancer de 93% (ce n’est pas une faute de frappe – 93% !)

Ces trois exemples ne sont pas anodins : je vous en parle car ils sont certainement très proches de vous au moment où vous me lisez. Dans votre cuisine, sur votre balcon ou dans votre jardin… Vous ne vous en doutez pas, mais ils pourraient vous aider à faire face au cancer.

Le plus beau dans tout ça ? Ce n’est qu’une infime partie de ce qu’a compilé Marc Micozzi dans son protocole. Pour tous les cancers, tous les cas de figure, que vous souhaitiez mettre toutes les chances de votre côté pour espérer l’éviter ou le combattre… Marc Micozzi a quelque chose pour vous.

Des guérisons qui posent problème à la science


Tout ce qui vous découvrirez dans le protocole Micozzi a été soigneusement étudié et expérimenté… Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a énormément d’espoir pour les malades du cancer !

Le seul problème… C’est que les allopathes ont du mal à le digérer. Car oui, selon eux, ça n’aurait pas dû marcher. Il n’y avait pas le bon processus, pas d’étude en double aveugle, juste un traitement expérimental qui a sauvé une personne qui en avait besoin…

Et comme ce n’est pas leur monde, leur milieu qui en est à l’origine, ils n’ont pas envie que vous le sachiez. Leur intérêt, c’est probablement que vous restiez dépendant de la médecine conventionnelle.

Mais posez-vous la question : allez-vous vous laisser enfermer sans rien dire dans une vision du monde qui nuit à votre santé ?

Car oui, ne connaître qu’une seule façon de traiter, alors que des alternatives existent, c’est un risque pour votre santé.

Si toutes ces alternatives n’étaient « pas crédibles », comme ils disent… pensez-vous que :

  • Les techniques à base de régimes alimentaires (comme le cétogène, pauvre en glucides, et riche en lipides) connaîtraient un développement aussi fulgurant ?
  • Les hôpitaux s’embêteraient à prescrire du desmodium pendant une chimiothérapie juste pour vous faire plaisir, et vous rassurer ?
  • Les recherches de pointe en immunothérapie continueraient d’attirer les chercheurs les plus brillants au monde, malgré les pressions de certains groupes pour faire arrêter ces recherches ?

Bien sûr que non. L’allopathie est de plus en plus obligée d’accepter, voire d’intégrer les méthodes dites « alternatives » parmi le champ des médecines autorisées… sinon, ce serait criminel !

Mais il faudra encore beaucoup de temps pour que toutes les recherches en médecine naturelle soient accessibles au grand public. Or, le cancer prolifère plus vite aujourd’hui qu’à n’importe quelle époque, et personne n’est à l’abri.

C’est la raison pour laquelle je vous propose, aujourd’hui, d’obtenir l’intégralité des recherches de Marc Micozzi, rassemblées au sein d’un protocole qu’il a conçu pour servir de bible à tous ceux qui espèrent mettre toutes les chances de leur côté contre le cancer, le  combattre et peut-être même le vaincre avec TOUTES les armes à disposition – pas seulement celles que le système approuve.

Attention : ce protocole risque la censure


Je sais ce que vous pensez : c’est trop beau pour être vrai.

Et vous avez raison, de garder l’esprit critique : je vous parle de remèdes cachés, de pistes alternatives, d’arsenal anti-cancer…

Mais vous commencez à me connaître. Je fais très attention à ce que je dis. La santé de mes lecteurs est ma priorité – et c’est ce qui me permet de vivre. Alors quand je prends le risque de vous écrire un message sur le cancer, c’est que je suis certain que le jeu en vaut la chandelle.

Oui, je prends un risque en vous révélant l’existence du protocole Micozzi. Je prends un risque en commençant à lister quelques pistes de traitement, alors même que la censure est plus virulente que jamais sur Internet.

Et je prends un risque encore plus grand quand, dans quelques instants, je vous proposerai de recevoir le protocole Micozzi en quelques clics.

Vous saurez tout ce qui existe, ce qui est à disposition, ce qui marche et ce qui ne marche pas. Vous comprendrez la nature réelle du cancer, et ses failles, que la médecine classique a tant de mal à exploiter.

Voilà pourquoi je vous disais, au début de ce message, que vous n’aurez plus peur du cancer !

Vous savez ce que ça veut dire : d’ici quelques minutes, vous pourriez déjà être en train de faire des découvertes hallucinantes au sujet du cancer, et de mettre en place une stratégie personnalisée.

Bien sûr, rien ne vous dispense d’aller voir un médecin. Mais vous aurez, de votre côté, une mine d’informations que votre médecin lui-même ne connait probablement pas – et qu’il serait ravi de découvrir si vous lui en parlez !

Êtes-vous en train de faire le lit du cancer… sans le savoir ?


Parmi les « découvertes hallucinantes », justement… voici quelques éléments d’étonnement qui font toute la richesse de ce protocole Micozzi :

  • 5 aliments pour espérer éviter le cancer du sein… et deux médicaments dont vous devriez vous méfier
  • Pourquoi il devient urgent de vous mettre aux noix du Brésil
  • La synergie alimentaire que vous connaissez forcément (c’est un classique de la santé naturelle)… mais que vous devriez utiliser pour une raison que vous ignorez !
  • Ce « buisson anticancer » d’Éthiopie qui pourrait bouleverser l’histoire de la recherche médicale
  • Les 3 alternatives NATURELLES aux opérations, à la chimiothérapie et à la radiothérapie…

Ce ne sont que quelques exemples. Dans quelques instants, je vous donnerai le sommaire du protocole Micozzi, pour que vous puissiez faire un choix éclairé au moment où je vous proposerai de le recevoir.

J’aimerais juste apporter une précision concernant ce protocole. Il ne s’agit pas seulement d’un protocole qui vous dit quoi manger pour mettre toutes les chances de votre côté pour espérer éloigner  ou combattre le cancer…

C’est une arme de DESTRUCTION MASSIVE du cancer. Vous aurez TOUTES les cartes en main pour espérer :

  • Eloigner le cancer
  • Contribuer à le combattre, s’il est déjà là
  • Supporter les traitements, si vous en suivez déjà

Et surtout, le protocole Micozzi vous apprend à éviter les « fausses bonnes idées », les actions qui font plus de mal que de bien, et tout ce qui pourrait, de près ou de loin, favoriser un cancer.

Par exemple, vous pensez peut-être être au clair avec les dépistages… Savoir quoi, comment et quand les faire. Mais il s’agit typiquement d’un cas où il y a beaucoup de désinformation de la part des médias officiels…

…Et où vous êtes peut-être en train de saboter votre santé, alors même que vous pensiez en prendre soin !!

Pas de panique. Je vous explique tout cela immédiatement. Dans le paragraphe suivant, vous aurez toutes les informations pour ne plus tomber dans ce piège.

Dépistage : ne commettez pas ces 3 erreurs fatales !


Vous entendez partout que le dépistage est important. Le message officiel est simple : le cancer doit être détecté le plus tôt possible, avant son apparition ou quand les tumeurs sont encore petites.

Et d’un sens, c’est vrai : le premier danger est de se faire dépister trop tard. Cela arrive dans le cas de cancers fulgurants, comme celui du pancréas… et il n’y a pas grand-chose à faire. La science progresse, mais certains cancers « sourds » peuvent croître et s’étendre sans se faire repérer, jusqu’à ce qu’il soit trop tard.

Mais ce n’est pas tout. Le Protocole Micozzi vous révèle deux autres erreurs de dépistage dont on ne parle jamais et qui peuvent vous coûter la vie :

  • Détecter une tumeur inoffensive qui va croître parce qu’on l’a découverte
  • Subir un dépistage dangereux qui entraîne des complications

Bien sûr, je ne suis pas contre le dépistage. Mais je veux vous alerter : certains dépistages excessifs ont des conséquences néfastes. Dans son protocole, Marc Micozzi développe une analyse à contre-courant : il faut arrêter de chercher à « tout dépister », car la plupart des cancers qu’on découvre n’évoluent pas si on les laisse tranquilles.

C’est notamment le cas pour certains cancers de la prostate, qui évoluent si lentement que les malades (souvent déjà âgés) décèdent de mort naturelle bien avant que la tumeur ne devienne problématique[2].

Le dépistage « trop tôt » a deux conséquences graves : une fois qu’on lui a dit « vous avez un cancer », le patient va angoisser et somatiser, ce qui va nourrir le cancer…

…et les médecins vont à tout prix vouloir soigner une maladie qui n’est pas encore déclarée, quitte à la faire se réveiller ou à endommager l’organisme du malade.

Et il y a encore pire… Certains dépistages, peu importe leur résultat, peuvent vous coûter la vie car c’est la façon de dépister qui est dangereuse !

Connaissez-vous le plus mortel des dépistages ?


Comment ça, un « dépistage mortel » ? allez-vous me demander. Et vous avez raison : c’est totalement contre-intuitif !

C’est d’ailleurs pour cette raison que ce dépistage en particulier est très dangereux.

Depuis quelques années, on le recommande à toutes les personnes de plus de 50 ans sans distinction. Et bien sûr, la majorité de ces personnes n’ont pas conscience du risque qu’elles prennent !

Ce dépistage à haut risque, c’est la coloscopie.

Comment ? La coloscopie ? Mais c’est un examen bénin, de routine !

Je sais. C’est ce qu’on nous répète partout, à la télé, dans les journaux, sur Internet. Malheureusement, ce n’est pas vrai. La coloscopie est un examen risqué car il ne s’agit pas d’un simple scanner ou d’une palpation manuelle.

C’est un examen sous anesthésie générale où un câble souple d’1m50, équipé d’une fibre optique, est introduit dans votre anus et remonte le long de votre côlon pour détecter la présence de polypes, de diverticules, d’inflammations, d’infections ou de cancer.

Et vous l’imaginez… une technique aussi invasive présente d’énormes risques[3] :

  • Lacérations des parois du côlon et du gros intestin
  • Perforation digestive
  • Diverticulite post-inflammatoire
  • Irritation des voies digestives
  • Saignements abondants et hématomes lors de prélèvements

Ces complications sont plus fréquentes qu’on le croit, et surtout, elles présentent un danger de mort non-négligeable. Une perforation digestive qui dégénère peut entraîner la mort. Des lacérations, ou des saignements, peuvent provoquer des infections gravissimes… et je ne vous parle pas des risques annexes, entre l’anesthésie et les maladies nosocomiales – qui s’attrapent plus facilement en cas d’examen digestif.

Je sais que ce n’est pas rassurant. Mais je ne suis pas venu vous annoncer de mauvaises nouvelles, bien au contraire : il existe d’autres techniques de dépistage à la fois meilleures que la coloscopie et beaucoup plus sûres.

Dans son Protocole Micozzi, Marc Micozzi vous révèle les 5 techniques de dépistage aussi efficaces que la coloscopie… et sans aucun danger !

Vous vous familiariserez par exemple avec la capsule endoscopique, une technique qui rendra le dépistage du cancer colorectal nettement moins désagréable… mais je ne vous en dis pas plus !

Mammographies : un thermomètre qui vous donne la fièvre !


Il y a un autre sujet que je dois aborder immédiatement avec vous – la mammographie, un examen « incontournable » pour les femmes, d’après la propagande… et qui vous fait prendre des risques insensés !

Aujourd’hui, le dépistage du cancer du sein est en train de devenir un vrai scandale de santé publique !

Vous vous demandez ce qu’on lui reproche ? Et bien imaginez : un dépistage qui accélère voire déclenche le cancer, c’est comme si votre thermomètre vous donnait la fièvre ! Cela n’aurait aucun sens – mais pour le cancer du sein, c’est une réalité.

C’est une étude, parue dans le très sérieux British Medical Journal[1], qui a lancé l’alerte :

  • Le dépistage du cancer du sein ne diminuerait pas le nombre de morts par cancer du sein
  • En revanche, il augmenterait de 22% le risque de se faire diagnostiquer un pseudo-cancer qui n’aurait jamais évolué ou disparu spontanément

Or, ce diagnostic de pseudo-cancer contribue à ce que les tumeurs inoffensives deviennent de vrais cancers ! Le stress et la somatisation jouent un rôle majeur dans le développement des cancers, alors que pour certains…

si on les avait laissés tranquille, rien n’aurait dégénéré.

Et bien sûr, les traitements lourds augmentent la souffrance, l’invalidité voire la mortalité des femmes qui subissent une mammographie !

Tout ceci, encore une fois, alors qu’une alternative sérieuse et sûre existe. La mammographie peut être remplacée avantageusement par une autre méthode de dépistage révolutionnaire[5] :

  • Indolore
  • Sans radiation
  • Sans compression (vous n’avez pas à vous faire « écraser les seins » dans une machine)
  • Sans aucun contact direct

Cet examen révolutionnaire est révélé dès le cinquième chapitre du Protocole Micozzi, et vous apprendrez tout ce qu’il faut savoir avant de vous lancer ! La mammographie ne sera jamais plus un « impératif » pour vous.

À quoi ressemble un protocole anti-cancer ?


Je crois qu’à présent, vous avez une idée plus précise de ce qu’est le Protocole Micozzi.

Je vous proposerai de le commander d’ici quelques instants, et pour une durée limitée… mais avant ça, je voudrais vous donner le sommaire complet du protocole pour que vous puissiez faire un choix éclairé :

MODULE 1 : La « combinaison fatale » qui cause le cancer et comment se protéger vraiment

MODULE 2 : Chimiothérapie et radiothérapie : quand les remèdes sont pires que le mal

MODULE 3 : Trois alternatives NATURELLES et scientifiquement avérées aux opérations, à la chimiothérapie et à la radiothérapie

MODULE 4 : Le dépistage habituel du cancer ne sauve pas la vie, il augmente les dégâts (et coûte cher)

MODULE 5 : Les faits scientifiques sur les mammographies que les experts refusent de voir

MODULE 6 : Cancer de la thyroïde : ne vous laissez pas abuser par un faux diagnostic…

MODULE 7 : Le plus mortel des dépistages (et quelques tests simples, bien plus sûrs et tout aussi efficaces)

MODULE 8 : Le dépistage du cancer du poumon qui vous sauvera la vie

MODULE 9 : Trois mythes dangereux au sujet de l’alimentation (et les délicieux aliments anti-cancer qui peuvent vous sauver la vie)

MODULE 10 : Alerte sols : les polluants cancérigènes à éviter

MODULE 11 : Les scientifiques du gouvernement ont dédaigné cette arme efficace contre le cancer

MODULE 12 : Le « nutriment miracle » qui ferait baisser le risque de cancer de 83 %

MODULE 13 : Le minéral et micronutriment au pouvoir anti-cancer colossal

MODULE 14 : Mettez ces caroténoïdes sur votre liste prioritaire pour éloigner le cancer

MODULE 15 : Le racine stupéfiante des îles du Pacifique encore interdite en France !

MODULE 16 : La combinaison herbe/épice qui a déjoué le cancer

MODULE 17 : Étouffez le cancer avec cette mauvaise herbe

MODULE 18 : Munissez-vous de la « plante à bisou » pour donner le baiser de la mort au cancer

MODULE 19 : Le « buisson d’Éthiopie » contre le cancer : l’herbe remarquable qui inverse le mécanisme de consomption

MODULE 20 : Carcinome canalaire in situ (CCIS) : quatre manières de prévenir ce précurseur du cancer du sein

MODULE 21 : Cancer du sein : cinq aliments pour l’éviter (et deux médicaments cardiaques à risque)

MODULE 22 : Cancer du côlon : comment augmenter vos chances

MODULE 23 : Cancer du poumon : cinq manières scientifiquement avérées de vous protéger

MODULE 24 : Cancer de la peau : prévenez-le en prenant le soleil, si si !

MODULE 25 : Ces gestes faciles et efficaces sont la meilleure manière de vous protéger du cancer et d’y survivre

Chacun de ces modules est au format audio-vidéo (à écouter en ligne). Je mettrai aussi à votre disposition des notes que vous pourrez télécharger et/ou imprimer… Ainsi, vous ne serez jamais être loin de votre bible anti-cancer !

Imaginez : toutes ces connaissances peuvent être à vous dans quelques clics. Vous aurez une somme d’informations certainement plus poussées et plus cruciales que n’importe quel article que vous avez pu lire… Et ce n’est pas tout !

Les « bonus » du protocole Micozzi : ce que personne ne vous dira jamais sur le cancer !


Ce protocole va déjà très loin dans les révélations. Nous (Marc Micozzi et moi, mon équipe, mon entreprise) prenons de gros risques en mettant cette source d’informations inédite à disposition. Nous risquons d’être attaqués à tout moment, et il est probable que cette opération nous coûte beaucoup d’argent.

Mais nous avons décidé, quitte à prendre un risque, d’aller jusqu’au bout. Voilà pourquoi nous avons ajouté au protocole 3 « bonus », c’est-à-dire 3 chapitres supplémentaires qui évoquent des sujets brûlants et controversés, encore plus que le reste… mais qui sont cruciaux pour votre santé !

MODULE BONUS N°1 :

Ce médicament générique commercialisé depuis des dizaines d’années qui améliore le taux de survie du cancer du poumon, du côlon, du sein, de la prostate, du foie, du pancréas

MODULE BONUS N°2 :

Pourquoi perdre du poids peut être inutile si vous cherchez à prévenir ces 2 cancers mortels

MODULE BONUS N°3 :

Prenez-vous ce minéral qui entraine le cancer ?

 

Je sais que tous ces titres sont énigmatiques, mais sachez que c’est normal, et c’est même une obligation : je suis tenu dans cette lettre d’éviter les allégations thérapeutiques pour rester dans les clous de la loi. Ainsi, les censeurs et les groupes de pression ne pourront pas jouer sur ce terrain.

Ces 3 modules vous seront d’ailleurs envoyés dans un second mail, quelques jours après votre abonnement… car nous sommes encore en train de les peaufiner afin de nous éviter tout démêlé inutile avec quelque organisme que ce soit. Vous l’aurez compris, ce protocole est sans doute le plus « politiquement incorrect » que nous n’avons jamais fait.

Votre second cadeau : les « lettres interdites » de Marc Micozzi


Vous ne le savez peut-être pas, mais Marc Micozzi a longtemps écrit des lettres sur le web américain, traitant de divers sujets de santé.

Je considère qu’elles font partie de son « héritage » intellectuel, et même si ce n’est pas en lien direct avec le cancer… J’ai envie de vous donner une vision plus large de ses travaux et des intuitions incroyables qu’il a pu avoir.

Il faut aussi savoir que ces lettres sont introuvables ailleurs. C’est, dans le milieu des initiés de la santé naturelle aux États-Unis, une sorte de légende : les lettres interdites de Marc Micozzi, sorties à une époque où la censure était moins forte, où le discours était plus libre

En raison de ma proximité avec Marc Micozzi, j’ai réussi à me procurer ces 10 lettres… que vous recevrez avec le protocole, sans que vous ayez à dépenser un centime de plus !

Mais il faut que vous soyez conscient d’une chose: il y a un risque qu’au bout de quelques jours, quand le protocole Micozzi aura fait parler de lui, on décide d’entraver mon travail et de rendre difficile l’envoi d’emails à mes lecteurs…

… vous vous dites peut-être que je prends « trop » de précautions et que la situation n’est pas si verrouillée, que la liberté d’expression n’est pas bafouée à ce point

Mais je vous assure que quand on n’arrive plus à envoyer de mails pendant plus de deux semaines, ou qu’ils tombent systématiquement en spam, on commence à se poser des questions !

Alors, comme je disais plus haut… quitte à prendre un risque, autant y aller à fond ! Ça n’en sera que plus bénéfique à mes lecteurs.

Voilà pourquoi, en plus du protocole Micozzi (25 chapitres) et des bonus (3 modules), je vous offre 10 « révélations de santé » de Marc Micozzi, au format PDF, et ce sans aucuns frais supplémentaires !

Parmi les thèmes abordés :

  • 5 astuces infaillibles pour améliorer votre sommeil
  • Une herbe aromatique qui soulage la fibromyalgie
  • Ils ont amélioré le fonctionnement de leur cerveau en seulement 12 semaines

Ainsi, vous ajouterez à votre base de connaissances des astuces utiles et pratiques au quotidien, dont certaines fonctionnent en synergie avec ses conseils contre le cancer… sans dépenser un centime de plus que le prix du programme, dont je vous parle immédiatement.

Chacun devrait pouvoir accéder à ce protocole


Lorsque j’ai dû définir le prix du protocole Micozzi, je me suis trouvé face à un paradoxe : il fallait estimer l’inestimable.

Je ne plaisante pas : si ce que vous apprendrez peut changer, voire sauver des vies… comment lui attribuer une valeur ? La vie humaine est ce qu’il existe de plus précieux.

Voilà pourquoi je n’ai pas cherché à gagner d’argent avec ce protocole. Son prix initial devait être compris entre 600 et 700€… mais cela aurait été beaucoup trop élevé pour que tous ceux qui souhaitent l’acquérir puissent se le permettre.

Alors, au lieu d’essayer de le vendre, j’ai surtout réfléchi à comment le lancer sans mettre mon entreprise dans la difficulté d’un point de vue financier. Après de nombreux calculs, j’ai réussi à déterminer le prix le plus faible possible pour moi…

Ou si vous préférez, comment payer mes éditeurs, mes informaticiens et toute l’équipe qui travaille avec moi et me soutient depuis des années !

Voilà pourquoi le Protocole Micozzi ne coûte que 139€.

Je sais que le cancer est un sujet grave et sérieux, qui détonne un peu à la période des fêtes. Mais lorsque j’ai appris que certains membres de ma famille avaient un cancer, c’était souvent à cette période, malheureusement… et c’est un sujet si brûlant qu’il n’est jamais tout à fait possible de l’oublier.

Aussi, je souhaite le rendre accessible au plus de monde possible. Et surtout, je souhaite qu’en cette période de fêtes, où l’on dépense beaucoup d’argent, vous n’ayez pas à faire de sacrifices pour vous le procurer.

Ce protocole est censé vous apporter bonheur et sérénité, alors il aurait été indécent de vous demander de vous ruiner pour l’obtenir !

Ne prenez aucun risque


Vous le savez sûrement, mais j’aime entretenir une relation de confiance avec mes lecteurs. Je ne vous demanderai jamais d’argent si je ne suis pas capable de vous le rendre en cas de mécontentement.

Aussi, ce protocole est garanti 100% Satisfait ou Remboursé pendant quinze jours, sans justification.

Vous pourrez garder tout ce que vous aurez reçu, et l’argent sera renvoyé sur votre compte. C’est l’engagement le plus sérieux que je peux vous offrir : si ça ne vous plaît pas, je vous rembourse, et vous gardez tout !

Car je suis certain qu’en écoutant ce que Marc Micozzi vous apprendra sur le cancer, ces 139€ vous paraîtront absolument dérisoires par rapport à ce que vous êtes en train d’apprendre. Si ce n’est pas le cas… un email, un coup de téléphone à notre service client, et tout est réglé.

Recevez le protocole Micozzi dès maintenant


Si vous décidez d’obtenir le Protocole Micozzi vous pouvez le commander dès à présent, et commencer à le découvrir dans moins dans 5 minutes !

Notre système de commande est très simple. Vous pouvez payer par carte bancaire en toute sécurité : toutes les informations de paiement sont cryptées et sécurisées.

Si vous ne souhaitez pas payer par carte bancaire, vous pouvez également payer par mandat SEPA. C’est une sécurité supplémentaire que nous vous offrons.

Cette nouvelle norme de paiement est harmonisée à l’échelle européenne. Nous avons passé de nombreux tests et audits pour rejoindre le petit cercle d’entreprises à la pointe de la sécurité en termes de paiement. C’est une grande fierté pour nous de pouvoir vous la proposer.

Dépêchez-vous : je ne sais pas combien de temps je pourrais continuer à vendre ce protocole


Si vous commandez aujourd’hui, voici ce que vous allez recevoir :

  • Le protocole Micozzi (25 modules), au format audio-vidéo ET texte à télécharger/imprimer (format PDF)
  • Les 10 lettres « révélations de santé » de Marc Micozzi, introuvables ailleurs et complètement cultes
  • Les 3 modules « bonus » du protocole (dans un second mail, d’ici quelques jours) : les avancées les plus politiquement incorrectes dans la lutte anti-cancer, qu’aucun autre éditeur de santé naturelle n’oserait publier

… Le tout pour 139€ seulement !

Mais attention : je ne pourrais peut-être pas garantir ce prix longtemps, et il n’est pas impossible que mes mails ne vous parviennent plus subitement… Alors ne perdez pas de temps : c’est peut-être la SEULE OCCASION de le recevoir !

Vous pouvez tout recevoir dans votre boîte mail d’ici quelques minutes en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Bien à vous,

Eric Müller

Sources :

[1] Le Monde : L’eau de six millions d’Américains contaminée au plomb

[2] Choisir Avec Soin : Cancer de la prostate à faible risque : Ne vous précipitez pas sur les traitements!

[3] Choisir Avec Soin : La coloscopie : À quel moment est-il nécessaire que vous subissiez une coloscopie?

[4] Santé Nature Innovation : Édition spéciale – Le dépistage du cancer du sein est dangereux

[5] Thermographie vivante : La thermographie des seins