Pourquoi les personnes âgées perdent leurs dents (et ce que vous devriez faire pour les garder)

Chère lectrice, cher lecteur,

Ma dernière lettre a suscité de nombreuses réactions de votre part.

Un grand merci pour vos partages !

Vous êtes beaucoup à me parler des problèmes qui commencent à apparaître à partir de 50 ans.

Certains d’entre vous souffrent de maladies parodontales et se demandent s’ils doivent accepter telle ou telle opération (couronne, amalgame, implant…) ou s’il existe des solutions qui gardent la dent vivante.

D’autres lecteurs ont peur de perdre leurs dents en prenant de l’âge. Cela arrive malheureusement encore trop souvent en France.

Je vous rappelle que, selon le Ministère de la Santé[1], il manque en moyenne 3 dents chez les adultes de 35 à 44 ans.

Et à partir de 65 ans, le nombre moyen de dents absentes s’élève même à plus 16,9 ! À cet âge-là, pratiquement 1 Français sur 6 est édenté complet (il ne possède plus aucune dent).

C’est vrai qu’en vieillissant, nous devenons particulièrement vulnérables aux problèmes bucco-dentaires.

Ce qui se passe dans votre bouche après 50 ans

En vieillissant, les tissus et organes de votre corps subissent de profondes transformations qui dégradent peu à peu leurs fonctions, mais aussi leur capacité à se protéger des agressions et à réparer les dégâts.

Et votre bouche n’échappe pas à cette dégradation progressive.

Des recherches ont montré que ce vieillissement des tissus augmentait le risque de de maladies parodontales[2].

À cela s’ajoutent les maladies générales liées à l’âge, qui peuvent aggraver le risque de problèmes bucco-dentaires, de même que certains médicaments :

  • Certains anti-hypertenseurs pourraient provoquer une hyperplasie gingivale (développement anormal de la gencive)[3]
  • Les antibiotiques peuvent déséquilibrer votre microbiote buccal, et permettre à des bactéries pathogènes de se développer[4] (voir ma dernière lettre à ce sujet)

La plaque bactérienne s’accumule donc plus facilement avec l’âge, créant ainsi des conditions idéales au développement de maladies parodontales.

La maladie qui ronge vos dents de l’intérieur

Le parodonte est tout ce qui entoure la dent : la gencive, l’os, le ligament qui les relie et le cément (le tissu qui recouvre la racine).

On parle de parodontite lorsque cette partie est infectée.

Cela commence généralement par une gingivite (inflammation des gencives) : la gencive apparaît rouge, gonflée et saigne très facilement au brossage.

Les bactéries responsables de ce trouble sont très tenaces et difficiles à éliminer, surtout lorsque les dépôts de tartre leur offrent des niches confortables.

SI elle est prise en charge rapidement, la gingivite est totalement réversible.

Mais si rien n’est fait, elle peut évoluer et entraîner une perte irréversible des tissus de soutien de la dent.

C’est la parodontite.

La gencive se décolle des dents, des « poches parodontales » se forment, entre la gencive et la dent, qui deviennent de plus en plus profondes au fur et à mesure que la maladie évolue. Cela crée un environnement favorable à la prolifération de la plaque bactérienne pathogène, qui devient de plus en plus agressive.

Du tartre se forme dans des zones inaccessibles au brossage. La maladie s’entretient toute seule. Elle détruit vos gencives et ronge la racine de vos dents, puis vient le déchaussement qui peut mener à la perte des dents.

Le piège, c’est que la parodontite passe souvent totalement inaperçue.

Parodontite : ces signes doivent vous inquiéter

La plupart du temps, la parodontite ne provoque aucune douleur. Vous pouvez donc développer une parodontite sans vous apercevoir.

Et souvent, quand les symptômes apparaissent, il est trop tard et les dégâts sont déjà irréversibles.

Il est donc important de faire régulièrement un contrôle chez votre dentiste, avec un examen parodontal complet.

Voici quelques signaux d’alarme qui peuvent tout de même vous mettre la puce à l’oreille :

  • Un saignement des gencives lors du brossage
  • Une mauvaise haleine persistante
  • Des gencives rouges, gonflées, qui se décollent des dents
  • Un changement dans l’adaptation des prothèses
  • Un abcès avec un écoulement purulent entre la gencive et la dent
  • Des dents qui bougent où qui s’écartent

Le meilleur moyen de se prémunir de tous ces troubles est de s’assurer, en premier lieu, d’une hygiène irréprochable.

À faire absolument si vous souffrez de parodontite

Lorsque les gencives sont gonflées et/ou rétractées, elles découvrent les dents et laissent apparaître des espaces inter-dentaires. Ces espaces étant difficiles d’accès lors du brossage, ils sont souvent négligés et deviennent alors des réservoirs de bactéries pathogènes. Plusieurs moyens existent pour accéder à ces recoins de notre bouche.

  • Le fil dentaireest intéressant lorsque les espaces inter-dentaires sont petits. Il est très efficace contre le tartre et la plaque dentaire. En pratique : enveloppez chaque extrémité du morceau de fil autour de votre index. Faites-le glisser entre les dents et enroulez-le autour de la dent de façon à lui donner la forme d’un « C ». Frottez la surface en déplaçant le fil vers le haut et vers le bas, et en arrière. Assurez-vous de bien frotter les deux côtés des dents adjacentes avant de passer à la prochaine rangée.
  • La brossette inter-dentaire. Cette sorte de mini brosse à dents est capable d’accéder à tous les espaces inter-dentaires. En pratique : choisissez la taille adéquate pour chaque espace et brossez 4 à 5 fois voire davantage sur tous les angles. Veillez à ne pas blesser votre gencive. Les brossettes à tige plastique peuvent éviter cela.
  • L’hydropulseurest utile en complément des brossettes ou du fil dentaire afin d’assainir davantage votre bouche. En pratique : remplissez le réservoir d’eau tiède, et passez le jet dans toutes les zones, faces internes, externes et supérieure, avant et après le brossage.

Avec le brossage de dents, ces techniques mécaniques sont à la base d’une bonne santé bucco-dentaire.

Mais cela ne suffit pas.

Dans une prochaine lettre, je vous donnerai d’autres conseils pour vous aider à garder de belles dents toute votre vie et notamment des solutions naturelles à la pointe de la recherche (alimentation, huiles essentielles, homéopathie…).

Le but est que vous ayez tous les outils pour prendre en main votre santé bucco-dentaire.

À bientôt,

Florent Cavaler

[1] Direction Générale de la Santé, Santé bucco-dentaire, Ministère des solidarités et de la santé, juin 2018.

[2] Folliguet M. Prévention bucco-dentaire chez les personnes âgées: Direction Générale de la Santé;2006.

[3] K Breitung, T W Remmerbach, L’hyperplasie gingivale en tant qu’effet secondaire potentiel de l’amlodipine, un antagoniste calcique, Rev Mens Suisse Odontostomatol Vol. 120 6/2010

[4] Elena Sender, Gare au déséquilibre du microbiote buccal, Sciences et Avenir, décembre 2019.